2 min de lecture Coronavirus Chine

Coronavirus : la Chine a-t-elle tenté de minimiser la crise sanitaire ?

VU DANS LA PRESSE - Un document confidentiel de la province du Hubei publié par les médias américains révèle notamment que le nombre de cas et de décès liés aux Covid-19 ont été revus à la baisse au début de la pandémie.

La Croix-Rouge prend la température d'un homme à Wuhan le 25 janvier 2020, en pleine épidémie de coronavirus.
La Croix-Rouge prend la température d'un homme à Wuhan le 25 janvier 2020, en pleine épidémie de coronavirus. Crédit : HECTOR RETAMAL / AFP
Jérémy Billault

Aux origines de la pandémie, il y a maintenant plus d'un an, la Chine a-t-elle dissimulé la véritable ampleur du Covid-19 ? Accusées, notamment par les États-Unis, d'avoir caché des éléments essentiels à la compréhension de la nature du virus, les autorités chinoises sont pointées du doigt par les Wuhan Filesun document accablant révélé par CNN.

Comme le rapporte Le Figaro, le média américain s'est procuré un rapport long de 117 pages provenant du Centre de contrôle et de prévention des maladies du Hubei (province de la ville de Wuhan) et estampillé "document interne, à garder confidentiel"

En avril dernier, la Chine, où le premier malade a été détecté en décembre, enregistrait officiellement 3.312 morts et 81.554 cas, soit moins que les Etats-Unis au même moment (4.700 morts et 209.000 personnes). 

Des chiffres revus à la baisse

Mais de nombreux experts soupçonnaient, déjà à l'époque, une sous-évaluation des données chinoises, en se basant notamment sur le grand nombre de familles qui se présentaient au printemps pour récupérer des urnes funéraires avec les cendres de leurs proches à la faveur de la levée du confinement à Wuhan.

À lire aussi
coronavirus
Coronavirus : il est trop tôt pour déterminer l'origine du virus, selon l'OMS

Des experts américains évoquent des dysfonctionnements évidents en termes de remontées des informations en Chine ainsi qu'un "instinct récurrent poussant à supprimer les mauvaises nouvelles" et une volonté de masquer le manque de préparation des organismes sanitaires locaux. 

Le rapport révélé par CNN tend à prouver que les chiffres officiels chinois ont été délibérément revus à la baisse. La province de Hubei aurait ainsi recensé "un total de 5.918 cas nouvellement détectés le 10 février, soit plus du double du nombre officiel de cas confirmés dans le public (2.478), en ventilant le total en diverses sous-catégories comme 'cas confirmés', 'cas diagnostiqués cliniquement 'ou 'cas suspects' ".

Il en va de même pour le nombre de décès. Le rapport évoque, au 7 mars, 3.456 morts liés au Covid-19, dont 2.675 confirmés contre 2.986 annoncés officiellement par la province.

Explosion des cas de grippe fin 2019

Le rapport fait également état d'une étrange explosion, début décembre 2019, des cas de grippe dans la province du Hubei. Le nombre de grippes enregistré est vingt fois plus grand que l'année précédente, ce qui interroge alors que l'on connaît désormais la similitude des symptômes provoqués par la grippe et par le Covid-19.

Si aucun lien n'est confirmé, la ruée des patients touchés par ces symptômes vers les hôpitaux a pu, à l'époque, favoriser et accélérer la circulation du Covid-19. Le marché de Wuhan,considéré longtemps comme le lieu d'apparition du virus, pourrait finalement n'avoir été que le premier cluster de propagation d'un virus déjà existant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Chine Coronavirus Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants