1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "J'appelle les soignants à se faire vacciner", lance un directeur d'ARS
2 min de lecture

Coronavirus : "J'appelle les soignants à se faire vacciner", lance un directeur d'ARS

INVITÉ RTL - Aurélien Rousseau, directeur de l'ARS Île-de-France, lance un appel alors que seuls 30% des soignants sont aujourd'hui vaccinés.

Les soignants d'un Ehpad.
Les soignants d'un Ehpad.
Crédit : NATHAN LAINE / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Coronavirus : "J'appelle les soignants à se faire vacciner", lance un directeur d'ARS
08:59
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Louis Chahuneau

Alors que la mairie de Paris a récemment demandé un reconfinement de trois semaines pour endiguer la circulation du virus dans la capitale, Aurélien Rousseau, directeur général de l'Agence régionale de santé d'Île-de-France fait un point sur la situation : "Je pense qu'on est dans une phase où on cherche un point d'équilibre pour freiner cette circulation du virus", a dit l'expert qui rencontre ce lundi les élus concernés par la situation.

"La menace du virus est là. Il y a une nette accélération de la circulation, on le voit dans le taux d'incidence des personnes âgées, dans la pression sur l'hôpital. On est dans la même phase d'accélération qu'en novembre", a aussi déclaré Aurélien Rousseau.

Concernant la forte présence des forces de l'ordre dans la rue pour surveiller le respect des consignes, le directeur de l'ARS a dit : "On vit tous depuis un an avec cette pression. Les gens veulent gratter un peu et c'est le rôle des forces de l'ordre de rappeler quelles sont les règles. Limiter nos interactions c'est limiter la circulation du virus".

Faible taux de vaccination chez les soignants

Aurélien Rousseau en a profité pour faire un point sur l'occupation des lits dans les hôpitaux de la région : "La pression est forte, on est à 73% de nos capacités initiales de réanimation, donc 810 patients. C'est 5.000 personnes contaminées en tout dans nos hôpitaux. Il ne faut pas banaliser ces chiffres, on a beaucoup de patients non-covid qui sont hospitalisés aussi".

À lire aussi

Selon lui, 30% des soignants sont actuellement vaccinés en Île-de-France. Un chiffre relativement bas : "Il y a deux séries de vaccination, début janvier on a vacciné 100.000 personnes. Et puis avec AstraZeneca, on a eu une moins forte adhésion mais le professeur Fischer a redit que c'était un excellent vaccin. J'appelle les soignants à se faire massivement vacciner."

En revanche, la situation est meilleure dans les Ehpad : "Aujourd'hui, la bonne nouvelle c'est que 80% des Ehpad ont eu la première dose. On a une baisse des contaminations et du nombre de clusters. En fonction de ces données, on verra si on peut alléger le protocole, parce qu'on sait que la souffrance de l'éloignement est très forte".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/