1 min de lecture Confinement

Coronavirus : "Il y aura probablement une vague fin mai-début juin", prévient Philippe Juvin

INVITÉ RTL - Le professeur Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, prévoit une nouvelle vague de malades du covid-19 après le déconfinement.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : "Il y aura probablement une vague fin mai-début juin", prévient Philippe Juvin Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : Thomas Sotto | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Marie Zafimehy

"Nous ne sommes pas sortis d’affaires". Invité de RTL jeudi 23 avril, Philippe Juvin, chef de service des urgences de l'hôpital européen Georges Pompidou à Paris, prévient : les mesures de déconfinement qui se dessinent ne marquent pas la fin de la propagation du Covid-19. Loin de là.

"Il y aura probablement une vague fin mai-début juin", prévoit-il. Il explique : "Quand on va déconfiner la population dans sa majorité, des gens qui n'ont pas rencontré le virus, qui ne sont pas immunisés vont tomber malades, vont s'infecter, et d'autres vont même être gravement malades. À moins qu'il y ait un effet lié à la température, à la saisonnalité, comme certains l'espèrent". 

À ces nouveaux malades du Covid-19, s'ajoutera la patientèle classique, peu présente au début de la crise, "c'est-à-dire les fameux malades qui n'ont pas le covid, mais qui ont des maladies qu'il faut traiter et qui eux avaient un peu disparu de nos radars", détaille le professeur. 

C'est pour cette raison qu'il ne faut pas prendre les prochains jours à la légère et continuer à respecter les mesures de confinement. Philippe Juvin regrette de voir un certain relâchement. "On l’observe le matin quand on va à l’hôpital, il y’a énormément de monde dans les rues. Le périphérique à Paris est quasiment plein comme un jour normal ce qui n'était pas le cas y a trois semaines." Et si vous devez sortir, le professeur insiste : portez un masque, "il faut que tout le monde en ait".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants