1 min de lecture La Réunion

Coronavirus : évacuation sanitaire de La Réunion vers la métropole

Quatre malades de la Covid-19 ont été évacués vers la métropole pour désaturer les hôpitaux de l'île de la Réunion.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Coronavirus : évacuation sanitaire de La Réunion vers la métropole Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : Arnaud Tousch | Durée : | Date : La page de l'émission
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
édité par Emmanuelle Brisson

Jamais la France n’avait organisé un transfert d’une telle ampleur. Quatre malades de la Covid-19 ont atterri ce matin à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle en provenance de la Réunion, où les hôpitaux sont saturés. Une opération hors norme, déjà par la durée du vol, 11h. Ces patients déjà évacués de Mayotte sont inconscients et incubés, il aura fallu 2h juste pour les transférer entre l’ambulance et l’avion.

C’est le docteur Arnaud Derossi qui a organisé ce vol, il est directeur médical chez international SOS : "Ce qui est inédit c’est la sévérité des patients, l’acuité des soins nécessaires sur une aussi longue distance. C’est un avion civil qui est équipé d’un équipage complet. Il fallait bien considérer que les équipes se relayeraient pour quatre patients. On a 20 personnes à bord pour s’en occuper. Entre les équipes de la réunion et les équipes de France métropolitaine qui fournissent du matériel médical en quantité, il y a du matériel médical et de l’oxygène aéronautique qui est fourni par le Samu de la Réunion et ainsi qu’en petite quantité par International SOS dans des contenants spécifiques."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La Réunion Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants