1 min de lecture Épidémie

Coronavirus en France : Véran menace de fermer les bars si l'épidémie reprend activement

VU DANS LA PRESSE - Le ministre de la Santé alerte contre la reprise de l'épidémie et assure que la fermeture des bars "fait partie des possibilités".

Olivier Véran, ministre de la Santé le 13 juillet 2020
Olivier Véran, ministre de la Santé le 13 juillet 2020 Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

C'est une épée de Damoclès au-dessus des têtes des habitués des troquets et autres bars autant que sur celles de leurs propriétaires. En effet, avec la reprise chaque jour constatée de l'épidémie de coronavirus en France, les lieux de rassemblements publics pourraient être refermés si la vigilance de chacun demeure aussi inégale qu'aujourd'hui. Et c'est Olivier Véran qui l'assure. 

"Nous pourrions être amenés à le faire (...) Cela fait partie des possibilités", assure le ministre de la Santé au Parisien. "On voit, depuis quelques jours, le nombre de cas positifs remonter nettement alors qu'il baissait depuis treize semaines. Il atteint aujourd'hui le même niveau quotidien qu'à la levée du confinement", étaie-t-il.

Le gouvernement multiplie les appels à la vigilance afin d'éviter une deuxième vague et surtout un nouveau recours au confinement, qui serait une catastrophe économique autant que sanitaire. Olivier Véran vise spécifiquement les jeunes : "Le taux d'asymptomatiques est, lui, extrêmement élevé. C'est le cas particulièrement en Île-de-France où l'on voit arriver des jeunes qui ont été infectés sans qu'on sache comment (...) Les jeunes font moins attention", alerte le ministre au quotidien. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus France Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants