3 min de lecture Santé

Coronavirus : comment savoir si votre masque est fiable ?

Que vous fabriquiez vos masques ou que vous les achetiez, il faut suivre certaines recommandations pour s'assurer de leur niveau de filtration des bactéries.

Les masques "grands publics" sont vendus en pharmacies. (Illustration)
Les masques "grands publics" sont vendus en pharmacies. (Illustration) Crédit : Romain Longieras / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Coline Daclin Journaliste

À partir de ce lundi, il n'est plus possible de sortir faire vos courses sans votre masque. Le port du masque est devenu obligatoire dans tous les lieux clos accueillant du public, afin de limiter la propagation de la Covid-19. Mais avant de foncer en pharmacie en acheter, ou de vous jeter sur le premier bout de tissu venu pour en fabriquer un, mieux vaut se renseigner sur la fiabilité des différents types de masques. Le "masque grand public" doit respecter certains critères pour être efficace. 

Il existe plusieurs types de masques qui peuvent être utilisés pour éviter d'être contaminé par le coronavirus. La première chose à regarder pour connaître leur efficacité est la norme du masque. On a notamment beaucoup entendu parler des masques FFP2 pendant la crise sanitaire, les masques à "bec de canard". Ceux-ci, comme tous les masques de type FFP, sont toujours réservés aux soignants, et vous ne pourrez donc normalement pas en trouver en pharmacie. 

Vous pouvez en revanche acheter des masques chirurgicaux en pharmacie ou au supermarché. La norme qui s'applique est la norme NF EN 14683. Il en existe trois types : le type 3 est le plus efficace (filtration bactérienne supérieure à 98% et résistant aux éclaboussures), puis viennent le type 2 (filtration supérieure à 98%) et le type 1 (filtration supérieure à 95%). Pour savoir comment les utiliser correctement, l'OMS a réalisé une fiche de conseils sur les chose à faire et à ne pas faire. Les masques chirurgicaux doivent être jeté immédiatement après usage, ils ne peuvent pas être lavés et réutilisés. 

Comment fabriquer son masque ?

Si vous voulez un masque réutilisable, il va falloir se tourner vers les masques en tissu. Il en existe deux types : les masques de catégorie 1, qui filtrent plus de 90% des bactéries, et les masques de catégorie 2, qui filtrent à plus de 70%. Pour fabriquer un masque de catégorie 1 ou 2, vous pouvez suivre les conseils de l'Association française de normalisation (AFNOR). Il faut compter au moins 3 couches de tissu : du coton et un matériau non tissé. Vous pouvez consulter le descriptif détaillé dans la rubrique "Confection. Quels tissus utiliser pour élaborer un masque barrière ?". 

À lire aussi
coronavirus
Coronavirus : pour Pécresse, il est "impensable de confiner Paris sans confiner la région"

Pour un masque de catégorie 2, l'AFNOR propose d'autres modèles de tissus. Si vous ne disposez pas exactement des types de tissus recommandés, l'AFNOR préconise d'utiliser une couche de coton épais "type torchon de cuisine", une de polyester "type t-shirt technique, pour le sport" et une de coton plus léger "type chemise". En revanche, mieux vaut éviter l’assemblage coton/ouatine/coton, pas assez efficace. Le jean, la toile cirée et le tissu enduit sont à éviter pour bien respirer, et la polaire et la cretonne rugueuse sont déconseillés en raison de la chaleur.

Des logos pour se repérer à l'achat

Et quand vous achetez un masque en tissu à la pharmacie ou en magasin ? Là, il existe des logos pour vous guider. Les logos développés par le gouvernement portent la mention "filtration garantie". Ils sont déclinés en 4 catégories : testé pour 5 lavages, 10 lavages, 20 lavages et 30 lavages.

Toutes les entreprises de textile qui fabriquent des masques doivent respecter le cahier des charges de l’AFNOR,  qui comporte 36 pages de critères définis par 150 experts. Ils doivent porter la mention "Masque barrière AFNOR SPEC S76-001".

Les masques en tissu peuvent être utilisés pendant quatre heures maximum, mais pas forcément d'affilée. Il est en effet possible de le retirer et de le remettre, à condition de le faire précautionneusement, en ne touchant que les attaches. Les masques doivent être lavés à 60°C pendant 30 minutes, puis séchés dans les deux heures en machine ou avec un sèche-cheveux. 

Rappelons toutefois que quelque soit le type de masque utilisé et sa fiabilité, il ne remplace pas les gestes barrières, comme la distanciation physique et le fait de se laver les mains régulièrement. Le masque est simplement une barrière de plus.

Lire la suite
Santé Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants