1 min de lecture Santé

Coronavirus : certains des six malades de France pourraient bientôt sortir de l'hôpital

Pour que ces patients puissent sortir, les autorités ont fixé comme condition qu'"au moins deux tests" soient négatifs à 24 heures d'intervalle

L'hôpital Bichat, à Paris, où est hospitalisé un Français contaminé par le coronavirus
L'hôpital Bichat, à Paris, où est hospitalisé un Français contaminé par le coronavirus Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Peut-être enfin libres ? "Plusieurs" des six patients hospitalisés en France après avoir été infectés par le nouveau coronavirus "vont mieux" et "pourraient sortir dans les prochains jours", a annoncé, vendredi 7 janvier, le ministère de la Santé.

En outre, 38 nouveaux Français seront rapatriés de Wuhan, épicentre de l'épidémie, dimanche par un vol britannique. Des mesures de surveillance renforcées sont préconisées pour les personnes de retour de Chine, qui devront notamment éviter de sortir de chez elles pour des "activités non indispensables" (cinéma, restaurant, etc.), a indiqué la ministre Agnès Buzyn.

"Plusieurs patients vont mieux et pourraient sortir dans quelques jours", a annoncé le numéro 2 du ministère, le directeur de la Santé Jérôme Salomon, lors de cette conférence de presse. Pour que ces patients puissent sortir, les autorités ont fixé comme condition qu'"au moins deux tests" soient négatifs à 24 heures d'intervalle, afin d'être sûrs qu'ils ne puissent plus transmettre le virus. En revanche, "beaucoup d'inquiétudes" subsistent sur le sort du patient le plus touché, un Chinois de 80 ans hospitalisé en réanimation à Paris. Son pronostic vital est toujours engagé, selon le Pr Salomon.

Les 38 ressortissants, une fois rapatriés en France, seront ensuite placés en confinement pendant 14 jours dans les locaux de l'École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (Ensosp) d'Aix-en-Provence. 78 autres personnes arrivées le 2 février - 19 Français et des ressortissants d'une quinzaine d'autres nationalités - s'y trouvent déjà.

En outre, quelque 260 personnes, la plupart arrivées le 31 janvier dans un premier avion, sont en quarantaine dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet, une station balnéaire sur la Côte bleue, à une trentaine de kilomètres de Marseille. Les seconds tests effectués sur ces quelque 260 personnes se sont révélés négatifs, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants