1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : pourquoi y a-t-il plusieurs cartes du déconfinement ?
2 min de lecture

Coronavirus : pourquoi y a-t-il plusieurs cartes du déconfinement ?

DÉCRYPTAGE - La situation sanitaire poursuit sa lente amélioration en France, selon les critères retenus par deux indicateurs, faisant l'objet d'une carte.

Capture d'écran 2020-05-04 à 10.19.34
Capture d'écran 2020-05-04 à 10.19.34
Crédit : Crédit : Ministère de la Santé et des Solidarités
Thomas Pierre

Depuis jeudi 30 avril, la France est découpée en trois catégories : verte, orange et rouge. Une cartographie qui vise à donner un peu de clarté aux Français à quelques jours du 11 mai, mais qui s'accompagne souvent aussi d'une certaine confusion.

Car, le ministère de la Santé publie chaque jour, non pas une, mais deux cartes de déconfinement, répondant chacune à des critères distincts : l'état de l'épidémie et celui des services de réanimation. Une troisième carte, faisant la synthèse des deux indicateurs, est également diffusée quotidiennement par les autorités sanitaires.

La première traite de la circulation active du virus, calculée selon "la proportion de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19". De ce ratio découle la catégorie attribuées aux départements : vert (0-6%), orange (6-10%) et rouge (plus de 10%). 

Carte de la circulation active du virus au 3 mai 2020
Carte de la circulation active du virus au 3 mai 2020
Crédit : Crédit : Ministère de la Santé et des Solidarités

À noter que la catégorie orange est amenée à disparaître. Après le 7 mai, ne resteront que deux catégories (vert et rouge) qui détermineront le niveau de relâchement des restrictions décrétées le 17 mars.

À lire aussi

Ainsi, dans les départements en vert, une moindre présence du virus permettra d'organiser un déconfinement plus large. Selon l'état des lieux du ministère de la Santé, publié au 3 mai, une large majorité des départements français était concernée.

Une carte mesurant la "tension hospitalière".

Parallèlement, une seconde carte dresse l'état des lieux des services de réanimation. Cette "tension hospitalière" est mesurée par le "taux d'occupation des lits de réanimation par des atteints de Covid-19, par rapport à la capacité initiale avant l'épidémie".

Selon ces données, les services de réanimation restent donc saturés avec un nombre total de malades hospitalisés toujours supérieur aux capacités initiales, même si, là-aussi, une décrue est observée.

Carte de la tension hospitalière au 3 mai 2020
Carte de la tension hospitalière au 3 mai 2020
Crédit : Crédit : Ministère de la Santé et des Solidarités

Depuis le début de l'épidémie, 50.784 personnes sont sorties de l'hôpital. Dans le Haut-Rhin, l'un des départements les plus touchés par l'épidémie, les personnes atteintes du Covid-19 hospitalisées en réanimation ou en soins intensifs étaient au nombre de 93 dimanche. Au pire de la crise, le 3 avril, elles étaient 163.

Une troisième carte, faisant la synthèse des deux indicateurs, est également diffusée quotidiennement par les autorités sanitaires. Une carte définitive doit être publiée le 7 mai.

Carte de synthèse au 3 mai 2020
Carte de synthèse au 3 mai 2020
Crédit : Crédit : Ministère de la Santé et des Solidarités
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/