1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "ça serait facile de dire 'allez vous faire vacciner', et après ?", Christiane Taubira
2 min de lecture

Coronavirus : "ça serait facile de dire 'allez vous faire vacciner', et après ?", Christiane Taubira

VU DANS LA PRESSE - Christiane Taubira réitère sa position sur la question de la vaccination en Guyane et rappelle qu'inciter la population à se faire vacciner n'est pas sa responsabilité.

Christiane Taubira à l'Assemblée nationale
Christiane Taubira à l'Assemblée nationale
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Camille Guesdon

"Cela serait facile de dire 'allez vous faire vacciner', et après ?". C'est ce qu'a déclaré Christiane Taubira, dans l'émission C ce soir diffusée mercredi 29 septembre sur France 5. L'ancienne ministre de la Justice réagit à la polémique sur la vaccination contre le Covid-19 en Guyane. Le jeudi 23 septembre dernier, Christiane Taubira s'était exprimée au micro de RTL sur la campagne de vaccination qui ne décolle pas en Guyane, la région la moins vaccinée de France.

Elle rappelle que 70% de la population est contre la vaccination et réitère sa position sur la question en rappelant que sa responsabilité n'est pas d'inciter la population à se faire vacciner. Selon elle, "le gouvernement lui, s'affranchit de ses responsabilités. La fonction publique sur place, s'affranchit de ses incohérences. Et les protestataires sur place accentuent leurs irresponsabilités et leurs occupations insensées et dangereuses". "On chante la mort. On continue comme ça, parce que le problème de tout le monde, c'est Taubira. Mais moi je trouve ça grave", dénonce-t-elle sur le plateau de C ce soir.

Chacun prendra ses responsabilités. Je prends les miennes, je dis les choses et je le dis à haute voix, je le dis clairement.

Christiane Taubira

L'ancienne garde des Sceaux assume ses propos : "Donc chacun prendra ses responsabilités. Je prends les miennes, je dis les choses et je le dis à haute voix, je le dis clairement". Selon elle, il faut aborder la "question sur la parole publique", avant d'ajouter "quand je parle de la parole publique je parle de la haute administration mais je parle aussi de la parole politique. Il y a des personnes qui sont en fonction, il y a des personnes qui peuvent interpeller l'État et lui dire 'mais qu'est-ce qu'on fait là?'", poursuit-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/