2 min de lecture Hôpitaux

Coronavirus : au moins 3.000 infirmières et infirmiers sont décédés

Lourdes charges de travail, manque de ressources et stress professionnel poussent le personnel infirmier à l’"exode", alors qu’au moins 3.000 sont décédés du Covid, a alerté le Conseil International des Infirmières (CII).

Des infirmiers dans un hôpital (illustration)
Des infirmiers dans un hôpital (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Emmanuelle
Emmanuelle Brisson et AFP

Jeudi 11 mars le Conseil International des Infirmières (CII) a expliqué que les lourdes charges de travail, le manque de ressources et le stress professionnel poussent le personnel infirmier à "l'exode". En effet, à ce jour, au moins 3.000 infirmières et infirmiers sont décédés du Coronavirus.

 
La fédération basée à Genève réunit plus de 130 associations nationales représentant plus de 27 millions d’infirmières et d’infirmiers dans le monde. Elle explique que la pandémie du Covid associé à la pénurie actuelle du nombre d’infirmières et les départs à la retraite menace l’avenir de la profession. De plus, le tribut payé par la profession à la pandémie serait bien plus lourd que ne le montrent les statistiques officielles.

 
Dans un communiqué, la présidente du CII, Annette Kennedy, s’est dite "profondément préoccupée par l’état de la profession infirmière, par les traumatismes mentaux et physiques subis par les infirmières au cours de l’année écoulée et par les nombreuses personnes qui risquent de souffrir de stress post-traumatique".

Une pénurie de 6 millions d’infirmières dans le monde

On parle d’une pénurie d’environ six millions d’infirmières dans le monde. Le monde est entré dans la pandémie alors que les systèmes de santé étaient extrêmement mal préparés à l’urgence mondiale, de nombreux pays manquant de lits de soins intensifs, de respirateurs et d’autres technologies, tandis que les équipements de protection individuelle étaient eux aussi en nombre insuffisant.

À lire aussi
Coronavirus France
Les infos de 6h - Coronavirus : le ras-le-bol des fêtards aux Invalides

 
La main-d’œuvre infirmière mondiale est soumise à une pression. À ce jour, nombreux sont les infirmiers et infirmières qui ont l’intention de quitter la profession. Le CII met en garde contre un véritable "exode d’infirmières". Pour le directeur général du CII, la difficulté de retenir le personnel infirmier expérimenté de haut niveau se manifeste déjà.
 
"Un an plus tard, le personnel infirmier est au bord du précipice : l’effet Covid sur les soins infirmiers est bien réel, il constitue une menace imminente pour la sécurité et la solidité de nos systèmes de santé, une menace qui pourrait encore s’aggraver", a-t-il indiqué. La fédération appelle les gouvernements à ne pas seulement recruter du nouveau personnel mais à prendre des mesures pour éviter l’exode du personnel infirmier expérimenté, car il faut trois ou quatre ans pour former correctement un infirmier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Coronavirus Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants