1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : 43 détenus âgés ont été vaccinés en prison
1 min de lecture

Coronavirus : 43 détenus âgés ont été vaccinés en prison

"Les détenus sont logés à la même enseigne que tous nos concitoyens et ils sont vaccinés dans les mêmes conditions", a déclaré Éric Dupond-Moretti.

Une cellule de prison (illustration)
Une cellule de prison (illustration)
Crédit : AFP
Gaétan Trillat & AFP

43 détenus âgés de plus de 75 ans, sur les 204 de cette catégorie d'âge emprisonnés en France, ont reçu leur première injection de vaccin contre la Covid-19, a annoncé ce vendredi 5 février le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti. "Ils sont évidemment prioritaires, comme le sont nos concitoyens âgés de plus de 75 ans", a déclaré le Garde de Sceaux sur France info. Les prisonniers "sont logés à la même enseigne que tous nos concitoyens et ils sont vaccinés dans les mêmes conditions", a-t-il insisté.

Au 2 février, on recensait 123 détenus positifs, dont plus de la moitié (65) à la prison de Fresnes, en région parisienne, la deuxième plus importante de France avec 1.636 détenus. La part des détenus positifs "représente 0,2% de la population détenue", a dit Éric Dupond-Moretti. "Nous sommes parvenus à la stabiliser, j'espère que nous y parviendrons encore grâce aux mesures sanitaires qui ont été prises".

Les détenus "pas plus à risque que les autres"

En ces temps de pandémie, en prison, le masque est obligatoire dès qu'un détenu quitte sa cellule et pour toute personne extérieure entrant dans l'établissement, les parloirs sont maintenus avec un dispositif adapté, ainsi que les ateliers et les cours, souvent à distance. Les promenades sont maintenues en groupe réduit et unique, tout comme les activités physiques en plein air, mais les salles de sport sont fermées. Des campagnes de dépistage sont régulièrement menées.

Ces mesures ont été rappelées vendredi par le Conseil d'État dans une décision rejetant un recours de l'association de défense des droits des détenus Robins des lois, qui demandait à ce que toute la population carcérale soit intégrée dans la première phase de vaccination. Les prisonniers ne sont pas plus à "risque" que les autres, affirme la plus haute juridiction administrative, en rappelant que seuls deux détenus sont décédés de la Covid-19.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/