1 min de lecture Réseaux sociaux

Chirurgie esthétique : les jeunes de plus en plus accrocs, les réseaux sociaux en cause

Les 18-34 ans sont des devenus des adeptes du bistouri. Ils ont plus souvent recours à la chirurgie esthétique que les 50-60 ans.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
La Revue de Presse du 29 août 2019 Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot édité par Nicolas Barreiro

Désormais les 18-34 ans ont plus recours à la chirurgie esthétique que les 50-60 ans. Creuser des joues, affiner des cuisses ou encore combler les plis des sillons nasogéniens ne sont plus des caprices réservés aux quinquagénaires aisés.

Il s'agit d'une information de l'Express, l'hebdomadaire s'est notamment rendu dans une clinique du 8ème arrondissement de Paris, l'un des principaux établissements du secteur,
en 2011 à peine 10% des patients de cette clinique renommée avaient moins de 35 ans.

Huit ans plus tard, en 2019, plus de 50% des patients ont entre 18 et 35 ans. Le phénomène n'est pas seulement parisien, ni réservé aux plus aisés. À Marseille par exemple la clinique Phénicia voit de plus en plus de jeunes filles des quartiers nord , aux revenus généralement modestes, débarquer dans ses locaux.

Les réseaux sociaux au cœur de cette tendance

À l'origine de ce phénomène, les réseaux sociaux, "la tyrannie des smartphones" dit le docteur Marinetti. "Les jeunes ne se voient plus à travers un miroir mais à travers les images publiées sur les réseaux sociaux" explique-t-il. "Ils arrivent d'ailleurs en consultation téléphone à la main et nous montrent des photos d'eux", or confie-t-il "les objectifs des iPhones sont minuscules et déformants". Il ajoute finalement "on voit apparaître des complexes qui n'existaient pas avant."

À lire aussi
Des trottinettes électriques (illustration) Réseaux sociaux
Twitter suspend un compte pour harcèlement des trottinettes électriques

Certains médecins ont d'ailleurs bien compris le phénomène et n'hésitent pas à se servir d'Instagram et de Snapchat pour recruter de nouveaux clients. Il y a ceux qui posent aux cotés des starlettes de téléréalité fraîchement opérées. La clinique des Champs-Élysées a même embauché cinq personnes qui s'occupent à plein temps de son compte Instagram.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Chirurgie esthétique Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants