1 min de lecture Loire-Atlantique

Cancers pédiatriques : "On ne va pas rester les bras croisés", assure une mère de famille

TÉMOIGNAGE - L'agence nationale de santé publique a été saisie après l'apparition inexpliquée de neufs cas de cancers sur des enfants et adolescents, âgés de 3 à 19 ans, à Saint-Pazanne. Un collectif de parents a été créé afin d'obtenir des réponses.

Stéphane Carpentier RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Cancers pédiatriques : "On ne va pas rester les bras croisés", assure une mère de famille Crédit Image : Thomas SAMSON / AFP | Crédit Média : Patrice Gabard | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrice Gabard et Claire Gaveau

L'inquiétude grimpe à Sainte-Pazanne. Dans cette petite commune de Loire-Atlantique, située entre Nantes et Pornic, neuf enfants ont développé un cancer lors des quatre dernières années.

Parmi ces neuf enfants, âgés de 3 à 19 ans, trois sont décédés, deux sont en rémission et quatre suivent encore un traitement lourd. Face à ce constat, les parents ont décidé de se rassembler pour créer le collectif "Stop aux cancers de nos enfants". 

Séverine Ragot a perdu son fils, Elouan, atteint d'un rare lymphome. Cependant, cette mère de famille refuse de baisser les bras. "Elouan est parti mais, je ne peux pas fermer les yeux sur tout ça. Ne serait-ce que pour lui, même s'il est parti", explique-t-elle. Et de poursuivre : J'attends de tout. Peut-être que ce qu'on peut trouver peut amener des explications pour mon fils". 


Après une première étude de l'Agence régional de santé (ARS), l'organisme a décidé de saisir Santé publique France, qui dépend du ministère de la Santé. L'Agence nationale va mener une étude épidémiologique afin de faire toute la lumière sur cette histoire. Une avancée certaines pour les parents, qui refusent d'abandonner. "Il est trop tard pour mon fils mais si on peut éviter cela à d'autres enfants, ça me semble évident qu'on ne va pas rester les bras croisés", conclut Séverine Ragot.

À lire aussi
La ville de Pornic. faits divers
Fillette intoxiquée au détergent à Pornic : le patron du restaurant se défend sur RTL

"Les équipes d'épidémiologistes vont immédiatement débuter les investigations et études nécessaires", a confirmé Santé publique France, précisant que "les travaux de l'agence seront rendus publics". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loire-Atlantique Santé Cancer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797323954
Cancers pédiatriques : "On ne va pas rester les bras croisés", assure une mère de famille
Cancers pédiatriques : "On ne va pas rester les bras croisés", assure une mère de famille
TÉMOIGNAGE - L'agence nationale de santé publique a été saisie après l'apparition inexpliquée de neufs cas de cancers sur des enfants et adolescents, âgés de 3 à 19 ans, à Saint-Pazanne. Un collectif de parents a été créé afin d'obtenir des réponses.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/cancers-pediatriques-saint-pazanne-loire-atlantique-on-ne-va-pas-rester-les-bras-croises-7797323954
2019-03-30 08:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-KLXIdbc0v6nyPbSkUEX1w/330v220-2/online/image/2019/0330/7797323992_un-enfant-a-l-hopital-illustration.jpg