1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Autotests en pharmacies : Gilles Bonnefond pointe "un manque de communication"
1 min de lecture

Autotests en pharmacies : Gilles Bonnefond pointe "un manque de communication"

INVITÉ RTL - Le président de l'Union des syndicats des pharmaciens d'officine rappelle que pour certains, le retrait des autotests en pharmacie est gratuit.

Une pharmacie à Paris, le 4 mai 2020.
Une pharmacie à Paris, le 4 mai 2020.
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Autotests en pharmacies : Gilles Bonnefond pointe "un manque de communication"
10:22
Autotests en pharmacies : Gilles Bonnefond pointe "un manque de communication"
10:22
Vincent Parizot & Léa Stassinet

Un mois après la mise en place des autotests en pharmacie, quel bilan tirer ? "98% des pharmacies en ont référencé et les mettent à disposition", tient tout d'abord à se féliciter Gilles Bonnefond, le président de l'Union des syndicats des pharmaciens d'officine, invité de RTLSoir ce jeudi 13 mai.

Mais problème, le public concerné par la gratuité de ces autotests, à savoir les salariés à domicile intervenant auprès de personnes âgées ou en situation de handicap, ainsi que les proches accompagnant ces personnes, ne se bousculent pas pour venir les chercher, déplore Gilles Bonnefond. "Il y a un problème de communication, il faut recommuniquer", martèle le président de l'Union des syndicats des pharmaciens d'officine.

Si selon lui 92% des pharmaciens ont pu délivrer ces autotests aux personnes qui en avaient besoin, Gilles Bonnefond regrette également que certains professionnels aient du faire des "refus de vente", car certains clients n'étaient pas "éligibles" à cette forme de dépistage. Il rappelle que les autotests sont effectués seulement dans le cas où le patient est asymptomatique.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/