2 min de lecture Santé

Alzheimer : comment retarder les effets de la maladie, selon Michel Cymes

À la veille de la Journée Mondiale de la maladie d’Alzheimer, voici quelques conseils pour celles et ceux qui se savent touchés par cette maladie et veulent en retarder l’avancée.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Alzheimer : des leviers pour retarder la maladie explique Michel Cymes Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Nicolas Barreiro

La maladie d’Alzheimer ne se soigne malheureusement pas, ou pas encore plutôt, mais ce n’est pas une raison pour ne pas réagir quand elle vous affecte. Il existe en effet plusieurs leviers dont il faut se servir pour retarder son avancée. 

Des leviers dont le patient doit pouvoir user mais des leviers que l’entourage doit aussi actionner. Car si, en cas de diagnostic avéré, on sait que le cerveau est atteint, il ne faut pas perdre de vue qu’il a des ressources. Le cerveau est par exemple capable de faire ce que l’on appelle "des réserves cognitives", c’est-à-dire se donner de quoi entrer en résistance.


Le premier levier est à la fois alimentaire et sportif. On connait les fondamentaux d’une bonne santé cardio-vasculaire. Pour la santé cognitive, ça s’entretient de la même manière. Tout ce qui protège les vaisseaux du cœur profite aux vaisseaux du cerveau, voilà, c'est un principe de base ! 

L’exercice physique, qu’il s’agisse de marche, de vélo, de natation, vous est donc indispensable. Et il faut le croiser avec une alimentation qui emprunte à ce qu’on appelle le régime méditerranéen.

Des règles fondamentales

À lire aussi
Des collégiens (illustration) faits divers
Malaises de collégiens dans le Jura : la piste de l'intoxication écartée

Des fibres, donc beaucoup de fruits et de légumes, du poisson, de la viande maigre, des noix, de l’huile d’olive, bref, tout ce qui est réputé pour éloigner diabète, hypertension, cholestérol et autres accélérateurs du vieillissement.

En marge de ces bonnes résolutions, il convient de faire travailler son cerveau. Parce que le cerveau, moins on s’en sert, plus il s’use. Il ne faut pas craindre de l’épuiser au prétexte que son bon fonctionnement est atteint. On pourrait croire que la solution, c’est de laisser le cerveau au repos, il n’en est rien.

Alors bien sûr, on ne va pas vous demander de passer 12 heures par jour à résoudre des équations à 5 inconnues mais vous ne devez pas rechigner à lire, échanger avec des amis, dessiner, jouer aux cartes, écouter de la musique voire jouer d’un instrument, bref, parfaire votre culture au sens large.

Tout cela se fait en général dans un contexte d’échange avec ceux qui vous entourent. C’est pour cela que la famille et les amis doivent prendre conscience du rôle qu’ils peuvent jouer pour vous aider.

Si vous prenez le temps d’y réfléchir, vous trouverez forcément une ou des activités que vous aimez. Ce peut être la cuisine, la peinture, la photo, le bricolage, la poésie, les puzzles. Tout cela sollicite ce qu’il y a de créatif en vous et dès lors que vous ne restez ni dans l’isolement, ni dans l’inaction, vous augmentez vos chances de contrer Alzheimer. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Alzheimer Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants