2 min de lecture Vacances d'été

Alpes-Maritimes, Corse... : les méduses sont de retour sur les rives de Méditerranée

Les premières méduses de la saison ont été aperçues sur différentes plages du pourtour méditerranéen. Prenez garde aux piqûres qui peuvent être douloureuses.

Une méduse observée le 2 juillet 2019 à Bouzigues, près de Montpellier
Une méduse observée le 2 juillet 2019 à Bouzigues, près de Montpellier Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

La saison estivale marque le grand retour des méduses. Quelques-unes de ces espèces marines, dont certaines sont urticantes, ont été aperçues sur les rives de la Méditerranée, en France et en Corse. Les méduses présentent le long des côtes françaises ne présentent normalement pas de danger.

Les secouristes des plages des Bouches-du-Rhône, du côté de Martigues, ont averti de la recrudescence des méduses. Idem pour l'archipel du Frioul à Marseille, où le drapeau rouge a même été dressé, indique France 3 Paca, et dans les Alpes-Maritimes, près de Cannes, Monaco et Menton

En Corse du Sud, essentiellement aux Sanguinaires, à Capo di Feno, à la plage de Marinella ou à la Parata, près d'Ajaccio, les méduses se sont regroupées en surface de mer ou se sont échouées sur le littoral, indique Le Point

Il est possible de suivre l'évolution des méduses sur cette carte interactive.

Apprendre à se méfier des méduses

À lire aussi
Les bienfaits de la sieste vacances d'été
Les 4 conseils de Michel Cymes pour conserver les bienfaits de vos vacances

Il existe près de 1.000 espèces de méduses, plus ou moins dangereuses. Les symptômes peuvent aller de brûlures intenses, démangeaisons et réactions allergiques, jusqu'à des gênes respiratoires. Ces symptômes sont provoqués par les filaments de la méduse, qui contiennent une substance entraînant un urticaire douloureux. 

L'une des méduses les plus urticantes, fréquemment rencontrée en Méditerranée, est la Pélagia Noctiluca : de couleur rosâtre, elle évolue le plus souvent au large, mais peut être ramenée sur les côtes par les vents et les courants.

Que faire en cas de piqûre ?

Après la piqûre, rincez la plaie à l'eau de mer ou du vinaigre, et surtout pas à l'eau douce qui a tendance à stimuler le venin. Le but est d'enlever les filaments collés à la peau provoquant la brûlure. Puis, recouvrez la plaie avec du sable et frottez-la doucement pour vous débarrasser des derniers filaments restés sur la blessure. Rincez à nouveau la plaie avant d'appliquer un désinfectant.

Une fois les filaments enlevés, vous pourrez venir à bout de la douleur : pour cela, la tomate et l'huile essentielle de lavande sont connues pour calmer la sensation de brûlure. On peut également opter pour des corps gras, applicables directement sur la peau comme les pommades corticoïdes et la vaseline en cas de plaque importante. 

Il est conseillé de se protéger du soleil le reste de la journée, pour ne pas aggraver la brûlure.

Ce qu'il ne faut pas faire

La légende dit qu'il faut uriner sur une piqûre de méduse pour soulager la douleur. C'est faux et inutile. Cela peut même avoir l'effet inverse : uriner sur une plaie peut entraîner une surinfection

Ne rincez pas la piqûre avec de l'alcool, ce qui pourrait activer des cellules urticantes plutôt que d'apaiser la douleur. Il ne faut surtout pas gratter ou frotter violemment la blessure. Cela pourrait empirer l'irritation et la brûlure.

Même mortes, les méduses sont toujours urticantes

Pour une personne allergique, une piqûre de méduse peut être plus grave qu'une simple blessure. À noter que les filaments des méduses échouées sur la plage, mêmes mortes, conservent leur pouvoir urticant. Il est préférable de recouvrir de sable une méduse morte car cela l'assèche et accélère sa désintégration. 

Si vous constatez après la piqûre une gêne respiratoire, une sensation de malaise ou de la fièvre, il est impératif d'appeler les urgences au 15

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vacances d'été Méditerranée Vacances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants