2 min de lecture Alimentation

Alimentation : 3 astuces pour manger moins de viande

Dans son rapport rendu public le 8 août, le GIEC préconise de modifier ses habitudes alimentaires pour lutter contre le réchauffement climatique. Quelques astuces existent pour réduire sa consommation de viande.

Une salade, sans viande, à base de tofu (image d'illustration)
Une salade, sans viande, à base de tofu (image d'illustration) Crédit : Guillem Sartorio / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Changer ses repas pour agir pour le climat, c'est ce que préconise le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). 

Dans son rapport, rendu public jeudi 8 août, il déclare que modifier ses habitudes de consommation et de production alimentaire est un des leviers pour agir contre le réchauffement climatique. Et formule de nombreuses pistes sur l'alimentation pour lutter contre le réchauffement climatique.

Parmi les solutions, celle de réduire la viande, qui a plus d'impacts environnementaux que d'autres produits alimentaires. À la place, il est conseillé de privilégier les céréales secondaires, les légumineuses, les fruits et légumes, les fruits à coque et les graines, et des aliments d'origine animale produits dans des systèmes résilients, durables et à faibles émission de gaz à effet de serre. 

Remplacer la viande par d'autres aliments, réviser les recettes classiques : quelques astuces existent pour réduire au maximum sa consommation. 

1. Réviser ses classiques

À lire aussi
Un enseigne Super U. (Illustration) consommation
L'enseigne Super U va mettre en place deux "heures calmes" par semaine

Le plus difficile, lorsqu'on décide de modifier son alimentation, c'est de ne pas céder à la routine et de bousculer ses recettes. Vous avez l'habitude des pâtes à la carbonara, des lasagnes à la viande hachée, des salades au poulet ? Il est possible de remplacer la viande présente dans ces recettes par d'autres aliments. 

Dans les lasagnes bolognaise, par exemple, la viande hachée peut être substituée par de la ricotta afin de faire des lasagnes végétariennes. Pour les puristes, il existe du haché végétal dans de nombreux supermarchés, produit à base de protéines de soja. 

Enfin, pour une salade d'été, les lardons peuvent être remplacés par des graines de tournesol grillées, ou encore par des petits morceaux de tofu fumé. 

2. Miser sur les légumineuses

Les légumineuses sont des plantes dont les fruits sont contenus dans des gousses. Particulièrement riches en amidon, elles sont extrêmement bonnes pour la santé et peuvent permettre de pallier les effets d'une réduction de consommation de viande

Les lentilles, par exemple, sont très riches en fer et en fibres, et sont un bon substitut à la viande rouge. Les pois cassés ou les petits pois, qui contiennent 22% de protéines, également. Les fèves sont très bonnes pour la santé et apportent du fer, du potassium et du magnésium. 

Enfin, les haricots et les pois chiches permettent de varier les plaisirs et de consommer des légumineuses tout en réduisant sa consommation de viande animale. 

3. Introduire de nouveaux aliments

Pour ceux qui, psychologiquement, n'arrive pas à envisager une alimentation sans viande, il est conseillé d'introduire de nouveaux aliments dans les repas. Le tofu, excellente source de protéines, est un substitut efficace à la viande. Il peut se consommer de différentes façons et permet à ceux qui veulent réduire leur consommation de protéines animales de varier les plaisirs. 

Le tofu peut ainsi se manger frit et peut remplacer, par exemple, les nuggets de poulet. Il peut également se laisser mariner mais aussi se cuisiner en dés, pour les salades ou les quiches

Autre nouvel aliment à apprivoiser : la spiruline. Cette algue est un concentré de nutriments et bénéficie de nombreuses propriétés santé. Elle renferme entre 55% et 70% de protéines et rassemble des acides animés qui ne sont normalement présents que dans les produits d'origine animale. Purifiante, antioxydante, la spiruline semble être le nouvel aliment miracle. Cette algue peut aussi bien se consommer sucrée, dans les vérines ou en pâtisserie, que salée, à mettre dans les risottos ou en salade. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Végétarien Changement climatique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants