2 min de lecture Santé

Activité physique : les Françaises sont à la traîne

Une étude s'est intéressée à l'activité physique des Françaises. Bilan : trop de sédentarité et pas assez d'activité physique.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça Va Beaucoup Mieux, l'Hebdo Michel Cymes iTunes RSS
>
Activité physique : les Françaises sont à la traîne Crédit Image : ©Wallenrock/shutterstock.com | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Leia Hoarau

La sédentarité est le 4e facteur de risque de décès dans le monde selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé). Elle va de paire avec l'absence d'activité physique. Un tiers des Françaises est concerné par cette sédentarité. Une étude affirme en effet que 8 Françaises sur 10 n'atteignent pas les 10.000 pas quotidiens.

Mais si toute la presse relaie ce seuil des 10.000 pas comme un objectif de santé émanant de l'OMS, aucune publication ou recommandation de l'organisation ne fait en réalité référence à ce nombre bien précis. 

Elle recommande en revanche, pour les adultes de 18 à 64 ans, une pratique d'au moins 150 minutes d'activité d'endurance d'intensité modérée chaque semaine, soit 30 minutes par jour pendant 5 jours, ou 75 minutes d'intensité soutenue. Du côté des enfants, une heure d'activité par jour est préconisée.

Manque de temps et d'équipement

Aujourd'hui, il faut le dire, on n'est pas encore à la hauteur des prescriptions de l'OMS. Près d'une Française sur trois n'atteint même pas les 5.000 pas quotidiens. L'étude révèle également qu'en moyenne, les Françaises passent 7,25 heures en moyenne assises, ce qui est plus que la moyenne européenne, établie à 7 heures.

À lire aussi
Michel Cymes : comment repérer un adolescent dépressif ? Santé
Michel Cymes : comment repérer un adolescent dépressif ?

Et si les Françaises sont fâchées avec l'activité physique, c'est à cause de plusieurs facteurs. Le premier est celui de la contrainte horaire, notamment lié au travail et aux transports. Le deuxième est l'offre disponible : les Françaises trouvent qu'elles manquent d'équipements pour pratiquer du sport près de chez elle. D'ailleurs, les trois principales activités physiques et sportives pratiquées par les femmes sont la marche, le vélo et la course à pied, des sports autonomes. Les derniers freins à la pratique du sport sont le manque de motivation et le coût d'inscription.

Comment changer cela ?

L'étude a identifié deux raisons majeures qui pourraient inciter au changement : une recommandation médicale, et une pratique avec la famille et les amis. D'autres astuces peuvent également être vertueuses, comme inciter les jeunes filles à pratiquer une activité physique. 

En effet, un écart se creuse au moment de l'adolescence. Les enfants font tous de l'activité physique, mais à l'adolescence, les garçons ont tendance à continuer le sport, alors que l'activité des filles diminue. 

Les parents peuvent également bouger eux-mêmes afin de montrer l'exemple à leurs enfants : s'ils font du sport, les enfants l'intégreront davantage dans leurs habitudes de vie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Femmes Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants