6 min de lecture Présidentielle 2017

François Fillon : "Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de Penelope était fictif"

INVITÉ RTL - Le candidat a assuré "les yeux dans les yeux" que l'emploi de son épouse n'est pas fictif.

Yves Calvi RTL Matin Jérôme Chapuis
>
Télécharger Réécoutez le "Petit-déjeuner de la présidentielle" de François Fillon Crédit Image : Frédéric Bukajlo pour RTL et Sipa | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Une volonté pour la France". François Fillon a changé son slogan de campagne, avant d'entrer dans la dernière ligne droite. Le candidat affirme sa "volonté de retrouver le plein emploi, de protéger les Français, de rendre sa grandeur à la France", comme il l'explique sur Twitter. Quelques jours auparavant, il avait fait polémique en mettant directement en cause François Hollande dans la révélation de ses affaires.

Dans les sondages, Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont au coude-à-coude au premier tour de l'élection présidentielle, selon un sondage Ifop-Fiducial publié ce mercredi 29 mars. Avec 26% d'intentions de vote (+0,5) le candidat d'"En Marche !" devance légèrement celle du Front national, à 25,5% (-0,5), mais leurs positions respectives sont pratiquement stables sur une semaine. François Fillon, empêtré dans les procédures judiciaires, se tasse légèrement à 17,5% (-0,5), à trois semaines du premier tour de scrutin, selon cette enquête pour Paris Match, Cnews et Sud Radio. 

Retrouvez l'intervention de François Fillon

09h05 - Dans sa revue de presse, Adeline François raconte une anecdote sur François Fillon et le pape Benoît XVI.

À lire aussi
Marine Le Pen sur le plateau du débat télévisé d'entre-deux-tours, le 3 mai 2017 présidentielle 2017
Marine Le Pen : le fiasco de son débat d'entre-deux-tours

8h53 -  >> Retrouvez la chronique de Michel Cymes.

8h51 - Écoutez la chronique de Laurent Gerra

>
La chronique de Laurent Gerra devant François Fillon Crédit Image : Frédéric Bukajlo pour RTL et Sipa | Crédit Média : RTLNET | Durée : | Date :

8h37 - Sophie, une auditrice de RTL, demande à François Fillon comment compte-t-il gouverner alors qu'il est mis en examen. "Mon innocence et celle de mon épouse seront démontrées par la justice. La démocratie, c'est le choix des Français (...) Lorsque l'on parle de sacrifices, on a d'un côté les extrémistes qui proposent des solutions folles et Emmanuel Hollande. Il se permet de faire des remarques sur mon honnêteté et je rappelle son bilan", répond le candidat.

8h20 - François Fillon répond aux questions des auditeurs de RTL. "On est en situation de faillite, c'est pour cela qu'il faut supprimer des postes de fonctionnaires. 500.000 postes, c'est 8% des effectifs. C'est tout à fait possible, réaliste et raisonnable", explique François Fillon à Isabelle.

8h18 - >> Retrouvez la chronique de François Lenglet

8h11 - Michel Cymes demande au candidat ce qu'il compte faire "concrètement pour rendre heureux nos infirmiers et nos infirmières". "Il devrait y avoir une plus grande complémentarité entre les professionnels de santé. il faut accepter l'idée que l'on puisse créer des lieux où cohabitent l'ensemble des professionnels de santé (...) il y a des actes médicaux qui doivent pouvoir être faits par les infirmiers, mais aussi par les pharmaciens. Il faut accepter d'ouvrir ces débats et qu'on débureaucratise ces sujets", répond François Fillon. 

8h09 - Sur la situation en Guyane, François Fillon estime qu'il y a un problème de sécurité : "Je pense qu'il faut des mesures exceptionnelles pour assurer la sécurité en Guyane".

8h01 - François Fillon prône une augmentation du temps de travail et entend mettre en place des négociations par secteur.

7h59 - François Fillon a donné un surnom à Emmanuel Macron : "Emmanuel Hollande ou François Macron".

7h50 - François Fillon déclare : "Si je suis sur écoute ? C'est très possible, je demande que la justice enquête". Emmanuel Macron réforme un "peu l'ISF", juge le candidat. "On le voit de plus en plus s'enfermer dans le PS, le gouvernement et poursuivre cette politique de François Hollande. C'est normal, il l'a inspiré. La méthode qui consiste à vouloir faire plaisir à tous les électeurs et la façon le plus ancienne et la plus vielle de faire de la politique", ajoute-t-il. "Je serai présent au second tour", martèle-t-il.

La méthode qui consiste à vouloir faire plaisir à tous les électeurs et la façon le plus ancienne et la plus vielle de faire de la politique

François Fillon sur RTL
Partager la citation

7h44 -  Elizabeth Martichoux interroge François Fillon sur ces propos sur le "cabinet noir de l'Élysée". 
"Je ne répondrai pas à ces questions. J'espère simplement que lorsque la justice me rendra raison, vous utiliserez autant d'énergie", explique le candidat. Dans L'Émission Politique, il déclarait : "Je vais mettre en cause le président de la République. Il y a un livre qui sort ces jours-ci. Il a été écrit par des journalistes qui sont loin d'être mes amis, parce qu'ils sont journalistes au Canard Enchaîné. Il est sur le ministère de l'Intérieur et la place Beauvau et en 240 pages, il explique comment François Hollande fait remonter les écoutes judiciaires qui l’intéresse à son bureau. Ce qui est d'une illégalité totale. Il raconte comment il est au courant des moindres faits, des filatures y compris concernant Manuel Valls".

Le candidat poursuit : "Je vous le dis, les yeux dans les yeux, jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de mon épouse était fictif".

7h36 - François Lenglet interroge François Fillon sur les délocalisations. "Toutes les mesures qui visent à fermer les frontières et prendre des mesures autoritaires pour fermer l'activité économique se retourneraient contre nous (...) La réponse est dans la compétitivité et dans la réciprocité sur les marchés publics. Il y a un domaine dans lequel on peut rétablir des règles, c'est en taxant les produits par rapport à leur empreinte carbone".

7h34 - Que pense François Fillon du Brexit ? "Il faut dialoguer avec eux pour faire en sorte que la Grande-Bretagne sorte de l'Union européenne dans des conditions équitables. Il faut beaucoup de fermeté mais ne pas sanctionner ce pays qui a fait un choix démocratique qu'il faut respecter", explique le candidat.

7h29 - >> Retrouvez la chronique d'Alba Ventura sur la campagne polluée de François Fillon

7h27 - Dans quelques instants, le programme économique de François Fillon sera décortiqué par François Lenglet. 

7h18 - François Fillon répond désormais aux questions de Michel Urvoy, éditorialiste chez Ouest France, sur les fractures territoriales. Le candidat répète que seul son projet est "celui de l'alternance et du redressement, le reste c'est de la littérature". Il ajoute : "Il y a des services publics qui sont modernes, d'autres qui appartiennent au passé. La clé du développement d'un territoire rural, c'est la santé".

7h16 - Quelles sont les 3 mesures que François Fillon compte mettre en place s'il est élu à la présidence de la République ? "La réforme du marché du travail, la réforme de la fiscalité des entreprises et les mesures nécessaires pour enclencher la fin de la dette publique", explique l'ancien premier ministre. 

7h11 - Alba Ventura estime que François Fillon a jonglé entre une position de candidat offensif et défensif. "Cette stratégie a pollué votre campagne, jamais le débat n'est revenu sur votre projet", explique l'éditorialiste. "Ça fait deux mois que vous alimentez cette chronique, qu'on ne parle que de ça, que les Français sont privés d'une campagne. Il reste trois semaines, je suis venu ici pour parler du chômage record de François Hollande, du déficit, de l'alternance. Vous pouvez continuer à me poser des questions sur les affaires, je n'y répondrai pas", estime François Fillon. 

Le candidat affirme : "Je vais gagner cette élection parce que je suis le seul à proposer une alternance. Ils ont le choix entre le chaos avec le projet de Marine Le Pen et la poursuite de la politique de François Hollande. Une fois que le brouillard de ces crises à répétition se dissipent verront l'alternance". 

7h07 - François Fillon estime qu"il y a un problème avec la montée de l'intégrisme dans l'islam et le fait qu'il bouscule les traditions de cette religion. il est alimenté par des penseurs installés à l'extérieur de notre pays, en Arabie Saoudite. Je préconise un contrôle étroit du culte musulman, pour l'amener à extirper cet intégrisme qui le ronge". 

7h03 - Qui est François Fillon ? Découvrez l'épisode 2 de notre série de portraits de candidats. 

Présidentielle 2017

6h59 - Comment François Fillon va-t-il rassembler, s'il est élu à la tête de l'État ? "Je n'ai pas le souvenir d'avoir dénoncé la justice, mais la manipulation de la justice. Pour diriger notre pays, il faut que le pouvoir ne se mêle pas des affaires judiciaires et n'instrumentalise pas la justice (...) Au fond, à la fin ce sont les Français qui vont se prononcer", répond le candidat.

6h57 - L'émission débute. 

6h47 - Dans moins de dix minutes, François Fillon répondra aux questions des signatures de RTL.

6h30 -  Selon Alain Duhamel, le programme économique de Marine Le Pen effraie les chefs d'entreprise quand celui de François Fillon les enchante.

6h00 - François Fillon a expliqué comprendre le "ras-le-bol" des Guyanais, promettant en cas de victoire des moyens accrus pour la sécurité Outre-mer, de lutter contre l'immigration clandestine ou de combattre le chômage en aidant davantage les entreprises. "Les Guyanais expriment fortement leur ras le bol", "je les comprends", a-t-il affirmé au lendemain de manifestations massives, promettant d'envoyer "dès l'élection" le ministre concerné dans ce département ultra-marin, miné par le chômage et l'insécurité et paralysé depuis une semaine par des protestations multiformes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787711568
François Fillon : "Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de Penelope était fictif"
François Fillon : "Jamais les juges ne pourront démontrer que l'emploi de Penelope était fictif"
INVITÉ RTL - Le candidat a assuré "les yeux dans les yeux" que l'emploi de son épouse n'est pas fictif.
http://www.rtl.fr/actu/politique/direct-video-francois-fillon-est-l-invite-des-petits-dejeuners-de-la-presidentielle-7787711568
2017-03-29 19:39:00
http://media.rtl.fr/cache/D9lNMW_H-jPsvk1WWbhRlQ/330v220-2/online/image/2017/0330/7787877916_les-petits-dejeuners-de-la-presidentielle-francois-fillon-sur-rtl.JPG