1 min de lecture Euro 2020

Euro 2020 : "J’ai évidemment ma part de responsabilité", dit Deschamps sur France-Turquie

VIDÉO - C'est une image rare. Didier Deschamps apparaît secoué après la défaite 2-0 de la France contre la Turquie. Secoué et franc : "J’ai ma part de responsabilité", souligne le sélectionneur pour décrypter ce "non match" dans un entretien accordé à M6 et RTL.

>
Euro 2020 : "J'ai évidemment ma part de responsabilité", dit Deschamps sur France-Turquie Crédit Image : AFP / GIUSEPPE CACACE | Crédit Média : M6/RTL | Date :
Philippe Sanfourche
Philippe Sanfourche et Jérémy Moreau

"On n'y était pas ce soir", difficile de nier les évidences. Le sélectionneur français, dépité par la défaite des Bleus en Turquie, dresse un constat "simple, clair et limpide : c'est un non match de notre part ".

Pour Didier Deschamps, qui prend aussi sa part de "responsabilité", ses champions du monde ont livré une performance indigne de leur statut. "Beaucoup trop d'insuffisances, que ce soit avec le ballon, dans l'agressivité ou dans la justesse technique", confesse-t-il dans un entretien accordé à M6 et RTL. Sans oublier, tout de même, le talent de l'équipe turque qui aurait pu infliger une défaite encore plus sévère aux Bleus. 

"Si Hugo n'est pas là sur certains coups, cela peut-être plus dur pour nous", concède Didier Deschamps au sujet des nombreux arrêts de son gardien-capitaine, le seul à ne pas se noyer dans le bain turc.

Mais comment expliquer la faillite des Français ?

L'ambiance du stade de Konya a-t-elle joué ? Antoine Griezmann et ses partenaires ont fait face à un public bouillant. Les sifflets envers les Bleus n’ont pas manqué. "L'ambiance, les joueurs savaient à quoi s'attendre. Les supporters ne sont pas sur le terrain", balaie le sélectionneur.

À lire aussi
Didier Deschamps le 14 octobre 2019 équipe de France de football
VIDÉO - Équipe de France : "Les clubs ont pris le pouvoir", peste Didier Deschamps

Est-ce la fatigue alors ? Les joueurs arrivent en juin éreintés par une longue saison de championnats, Coupes d’Europe et rassemblements internationaux. "J'ai bien conscience de cela. Mais ce n'est pas une raison pour livrer un match aussi pauvre que celui-là", balaie une fois de plus Didier Deschamps.
 
Ses Bleus ont désormais un objectif : relever la tête en Andorre mardi 11 juin. "La motivation on doit l’avoir", l'occasion de terminer la saison sur une "note positive". L'occasion de prouver que ce Turquie-France n'est qu'un accident dans la course à l'Euro 2020.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2020 Équipe de France de football Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants