3 min de lecture Ligue 1 Conforama

Saint-Étienne - Lyon : Galtier et Génésio, quand les adjoints deviennent numéro 1

PRÉSENTATION - L'ASSE et l'OL se retrouvent pour le derby dimanche 17 janvier (21h), avec à leur tête deux coachs promus en interne.

Bruno Génésio le 20 décembre 2015
Bruno Génésio le 20 décembre 2015 Crédit : AFP/P.Pochard-Casabianca
Dorian Waymel et AFP

Une chose a changé depuis le derby Lyon-Saint-Étienne du match aller, remporté par l'OL (3-0). Et pas des moindres. Le triple buteur Alexandre Lacazette est toujours là, mais l'entraîneur de l'époque, Hubert Fournier, non. L'ancien coach a été remplacé pendant la trêve hivernale par son adjoint, Bruno Génésio. Une décision mûrement réfléchie par le président Jean-Michel Aulas, qui n'avait plus évincé un technicien depuis 19 ans. Une situation vécue en 2009 par Christophe Galtier, ancien adjoint d'Alain Perrin à l'ASSE avant de prendre les commandes des Verts pour de bon.

Mais les deux coachs sont arrivés dans des conditions bien différentes. Christophe Galtier a été promu en 2008, alors que la situation sportive de l'ASSE était déjà très difficile. Elle ne s'était pas améliorée quand Perrin fut débarqué, l'équipe étant 18ème du classement. "Il fallait le maintenir en élite, sauver le club (de la faillite) et l'ensemble du personnel", se souvient le natif de Marseille, adoubé par Alain Perrin dont il est encore l'ami et qui l'incita à prendre sa place.

Galtier, le plus ancien dans le même club sur un banc de L1

Soutenu par Roland Romeyer, président du directoire de Saint-Étienne, il l'était beaucoup moins par Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance qui espérait alors séduire Luis Fernandez. De "travailleur intérimaire", Galtier a glissé vers une mission de longue durée. Et il est aujourd'hui l'entraîneur le plus ancien sur un banc de Ligue 1. 
                   
Côté lyonnais, Bruno Génésio aurait pu succéder à Rémi Garde, son ami, en juin 2014. Mais le poste a été confié à un autre ancien de la maison OL : Hubert Fournier, qu'il a finalement remplacé. Le club, éliminé de la scène européenne et sans victoire en Ligue 1, était neuvième de la Ligue 1 à cinq points du podium quand ce dernier a été remercié à la trêve.

Un parcours d'entraîneur dans les divisions inférieurs plutôt modeste

À lire aussi
Valère Germain à la lutte avec Jérémy Sorbon le 20 avril 2019 Ligue 1 Conforama
Olympique de Marseille : "Il faut que je fasse mieux", confie Valère Germain à RTL

La réaction des supporteurs à la nomination de Génésio a été assez fraîche autant en raison de son inexpérience comme entraîneur à ce niveau, que de sa participation à la première moitié de saison décevante de l'OL. "Cette solution interne offrait plus de garanties qu'un apport externe", s'est défendu le président du club, Jean-Michel Aulas. "Je comprends cette défiance et ces doutes mais cela me motive encore plus. J'ai confiance en l'équipe et mes adjoints (qui n'ont pas changé non plus)", estime de son côté Génésio, qui dit avoir "l'adhésion des joueurs". 

Galtier et Genesio ont aussi en commun leur âge, 49 ans, et d'avoir eu un modeste, voire infructueux vécu d'entraîneur en chef dans des divisions inférieures, avant d'accéder à ce poste en Ligue 1. Ils se sont toutefois formés comme assistant durant plusieurs années. Le premier a été sur le banc du club grec de l'Aris Salonique (9e en 2002) avant de rejoindre Gérard Gili à Bastia (2002-2004) et surtout de travailler avec Alain Perrin en Arabie Saoudite (Al Aïn), Portsmouth (Angleterre), Sochaux, Lyon et enfin l'ASSE. 

Le second, après des passages décevants à Villefranche-sur-Saône (CFA2, 2001) et Besançon (automne 2004), est revenu à Lyon comme observateur de matches en 2005 avant de collaborer avec Gérard Houllier et surtout Rémi Garde. Désormais, la difficulté pour Genesio sera de se défaire de ses habitudes d'adjoint, souvent confident des joueurs, un cap qu'avait su franchir Galtier à Saint-Étienne.

L1-20e journée : programme et classement

Vendredi 15 janvier :
Nice - Angers : 2-1
   
Samedi 16 janvier :
Toulouse - PSG : 0-1
Troyes - Rennes : 2-4
Bordeaux - Lille : 1-0
Gazélec Ajaccio - Reims : 2-2
Guingamp - Nantes : 2-2
Bastia - Montpellier : 1-0
 
Dimanche 17 janvier :
Lorient - Monaco : 0-2
17h : Caen - Marseille
21h : Saint-Étienne - Lyon

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Olympique Lyonnais AS Saint-Etienne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781417468
Saint-Étienne - Lyon : Galtier et Génésio, quand les adjoints deviennent numéro 1
Saint-Étienne - Lyon : Galtier et Génésio, quand les adjoints deviennent numéro 1
PRÉSENTATION - L'ASSE et l'OL se retrouvent pour le derby dimanche 17 janvier (21h), avec à leur tête deux coachs promus en interne.
https://www.rtl.fr/sport/football/saint-etienne-lyon-galtier-et-genesio-quand-les-adjoints-deviennent-numero-1-7781417468
2016-01-17 18:00:44
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jaeZcnnmE2Zhe24pFoLn_Q/330v220-2/online/image/2015/1224/7781012780_bruno-genesio-prendra-les-renes-de-l-equipe-premiere-de-l-ol-a-la-reprise-de-l-entrainement-le-28-decembre-2015.jpg