1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Affaire Khashoggi : la fiancée du journaliste appelle à "punir" le prince saoudien ben Salmane
1 min de lecture

Affaire Khashoggi : la fiancée du journaliste appelle à "punir" le prince saoudien ben Salmane

Hatice Cengiz appelle à rendre justice à Jamal Khashoggi, assassiné en octobre 2018 au sein du consulat saoudien à Istanbul.

Le prince saoudien Mohammed Ben Salman
Le prince saoudien Mohammed Ben Salman
Crédit : FAYEZ NURELDINE / AFP
Louis Chahuneau & AFP

"Il est impératif que le prince héritier, qui a ordonné le meurtre brutal d'une personne innocente, soit puni sans délai". Hatice Cengiz, la fiancée du journaliste assassiné Jamal Khashoggi a demandé ce week-end à ce que le prince saoudien Mohammed ben Salmane, soit "puni" pour avoir assassiné son mari. 

Sa prise de parole fait suite à la publication vendredi 26 février d'un rapport des renseignements américains mettant en cause le prince saoudien. Les Américains estiment que le prince MBS avait "validé" une opération visant à "capturer ou tuer" Khashoggi.

"Si le prince héritier n'est pas puni, cela enverra un signal pour toujours que le principal coupable peut tuer en toute impunité", a estimé Hatice Cengiz. "Les gouvernements du monde entier, à commencer par l'administration Biden, doivent se demander s'ils sont prêts à serrer la main d'une personne dont la culpabilité (...) a été attestée, sans avoir été punie", a-t-elle poursuivi.

Son corps n'a jamais été retrouvé

Le journaliste Jamal Khashoggi résidait aux États-Unis où il était un chroniqueur critique du pouvoir saoudien dans les colonnes du Washington Post. Le 2 octobre 2018, il était rentré dans le consulat de son pays à Istanbul lorsqu'il a été tué par un commando d'agents saoudiens. Démembré, son corps n'a jamais été retrouvé.

À lire aussi

Après avoir nié l'assassinat, Ryad a fini par dire qu'il avait été commis par des agents saoudiens ayant agi seuls. A l'issue d'un procès opaque en Arabie saoudite, cinq Saoudiens ont été condamnés à mort et trois autres à des peines de prison. Les peines capitales ont depuis été commuées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/