2 min de lecture Paris Saint-Germain

PSG : Nadia Nadim, la recrue qui a échappé aux Talibans

Née en 1988 en Afghanistan, Nadia Nadim a fui les talibans avec sa mère et ses sœurs à l'âge de 12 ans. C'est au Danemark, où elle a trouvé refuge, que sa passion pour le football est née.

>
La recrue du PSG qui a échappé aux Talibans Crédit Image : M6Info | Crédit Média : M6Info | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 et Eléanor Douet

À 30 ans, Nadia Nadim vient d'intégrer l'équipe féminine du Paris Saint-Germain. Un parcours étonnant fait de courage et de détermination pour cette jeune femme d'origine afghane ayant fui les talibans qui ont assassiné son père. Réfugiée au Danemark où elle a acquis la nationalité danoise, Nadia Nadim est devenue footballeuse. Une attaquante de haut-niveau qui vient donc de signer au PSG.

"Quand la guerre a commencé, quand les talibans ont pris le pouvoir, mon père était un haut-gradé de l'armée afghane, il a été assassiné par les talibans. Ma mère, une femme intelligente, a dit : 'allons ailleurs, en lieu sûr', parce qu'elle voulait que ses cinq filles puissent vivre leur vie", raconte la jeune femme.

À l'âge de 12 ans, c'est dans un camp de réfugiés au Danemark, que naît sa passion pour le football. "Je suis restée dans ce camp de réfugiés pendant 6 à 7 mois, et c'est là que suis tombée amoureuse de ce jeu. C'est d'ailleurs la première fois que j'ai vu des filles jouer au football. Je n'avais jamais vu ça. Pas seulement, le football, aucun sport, c'était nouveau pour moi. Je me suis dit : "Ah oui, c'est possible !" Et c'est devenu comme une obsession, je voulais apprendre à jongler !", se souvient-elle.

À lire aussi
Arsène Wenger au Parc des Princes le 13 septembre 2016 Paris Saint-Germain
PSG : Wenger va devenir directeur sportif, assure l'agence allemande SID

"Et un jour, j'ai demandé à un entraîneur si je pouvais jouer. Il m'a dit : 'bien sûr !'. Je me suis dit : 'Oh mon dieu, quel plaisir !' Donc c'est là que tout a commencé", évoque Nadiam Nadim un grand sourire se dessinant sur son visage.

Tout le monde mérite une seconde chance

Nadia Nadim
Partager la citation

Tout s'enchaîne ensuite. Elle intègre l'équipe nationale danoise, puis débute dans le football professionnel. "Tout le monde mérite une seconde chance. Je suis chanceuse d'avoir eu cette seconde chance."

En parallèle, elle effectue des études de médecine. "Les études, c'est vraiment important. Je veux devenir chirurgienne. Je vais avoir les capacités de changer la vie des gens. Je veux pouvoir le faire, bien sûr. Qui ne le souhaiterait pas ?"

Nadia Nadim est aujourd'hui un modèle qui s'assume. "Je veux faire passer le message que tout est possible. Tout le monde peut vivre des moments difficiles. Même en France, ou au Danemark, il a des gens qui font face à des difficultés. Mon histoire montre ce dont l'Homme est capable. Quand des enfants, ou d'autres, me demandent un autographe, j'écris 'rêve en grand'. La vie t'impose parfois des situations compliquées, mais il faut toujours garder espoir."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Germain Talibans Afghanistan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796262804
PSG : Nadia Nadim, la recrue qui a échappé aux Talibans
PSG : Nadia Nadim, la recrue qui a échappé aux Talibans
Née en 1988 en Afghanistan, Nadia Nadim a fui les talibans avec sa mère et ses sœurs à l'âge de 12 ans. C'est au Danemark, où elle a trouvé refuge, que sa passion pour le football est née.
https://www.rtl.fr/sport/football/psg-nadia-nadim-la-recrue-qui-a-echappe-aux-talibans-7796262804
2019-01-17 21:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XwOudRE0RWyyT9qH9xO5ZQ/330v220-2/online/image/2019/0117/7796262820_nadia-nadim-la-recrue-du-psg-qui-a-echappe-aux-talibans.jpg