2 min de lecture Ligue 1 Conforama

PSG : l'accrochage Neymar-Cavani s'est poursuivi dans le vestiaire

Le ton serait monté d'un cran supplémentaire entre l'Uruguayen et le Brésilien après la victoire contre Lyon, dimanche 17 septembre.

Edinson Cavani et Neymar avant de tirer le penalty dimanche 17 septembre 2017 contre Lyon
Edinson Cavani et Neymar avant de tirer le penalty dimanche 17 septembre 2017 contre Lyon Crédit : JOHN SPENCER/SIPA
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

"Le clash" en lettres capitales en une principale de L'Équipe. "Neymar-Cavani : au PSG, la guerre des ego est déclarée" en bas dans la colonne de droite de la couverture du Parisien. Au surlendemain d'un PSG-Lyon difficilement remporté par le club de la capitale (2-0), le malaise, palpable sur la pelouse, entre le Brésilien et l'Uruguayen, n'est pas retombé. Loin de là.

Le quotidien sportif révèle ainsi que "l'affaire" s'est poursuivie dans le vestiaire, après deux prises de bec sur le terrain (57e minute pour tirer un coup franc, 79e pour un penalty). Premier rentré dans les entrailles du Parc des Princes alors que ses coéquipiers saluaient le public, Cavani se serait de nouveau adressé à Neymar, en Espagnol et en public, quand ce dernier est revenu pour se changer.

Intervention de Thiago Silva et Marquinhos

Devant la réponse de l'ancien joueur du Barça, l'Uruguayen se serait levé, le ton montant d'un cran supplémentaire. Selon plusieurs témoins, il a fallu l'intervention de Thiago Silva et Marquinhos pour que la situation ne dégénère pas plus. Une fois la tension retombée, Cavani puis Neymar ont rapidement quitté le stade, le premier, d'ordinaire peu pressé, l’œil noir, le second sous une casquette.

Quelques minutes plus tard, le successeur de Zlatan Ibrahimovic à la pointe de l'attaque parisienne assurait pourtant à une radio uruguayenne que "ce sont des choses montées en épingle. Je ne sais pas pourquoi on créé toutes ces histoires. La vérité, c'est que ce sont des choses normales, qui arrivent dans le football".

La vérité, c'est qu'il n'y a aucun problème

Edinson Cavani à une radio uruguayenne
Partager la citation
À lire aussi
L'intérieur du Roazhon Park en août 2015 Ligue 1 Conforama
Rennes-PSG : la LFP va examiner d'éventuels chants homophobes

"J'en ai entendu parler en discutant avec mon frère, que les gens disent que Cavani ne laisse pas tirer les penaltys ou qu'il y a un problème avec Neymar. La vérité, c'est qu'il n'y a aucun problème", a-t-il ajouté. "Il vient d'arriver. Il va surement se faire voir de plus en plus. Nous, comme je l'ai dit depuis le début, on a toute la bonne volonté pour qu'il puisse s'adapter au mieux. Je pense qu'on a pu constater qu'il s'adaptait rapidement".

Paris, comme tous les autres clubs de Ligue 1, n'ayant aucun match à disputer cette semaine, il faudra attendre samedi 23 septembre (17h) et un déplacement à Montpellier pour voir s'il n'y a vraiment "aucun problème". Plus certainement, Unai Emery va devoir réunir les deux hommes au centre d'entraînement au plus vite et clarifier la situation. L'été de rêve du PSG est déjà en train de se refermer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Paris Saint-Germain Neymar
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790151205
PSG : l'accrochage Neymar-Cavani s'est poursuivi dans le vestiaire
PSG : l'accrochage Neymar-Cavani s'est poursuivi dans le vestiaire
Le ton serait monté d'un cran supplémentaire entre l'Uruguayen et le Brésilien après la victoire contre Lyon, dimanche 17 septembre.
https://www.rtl.fr/sport/football/psg-l-accrochage-neymar-cavani-s-est-poursuivi-dans-le-vestiaire-7790151205
2017-09-19 10:57:54
https://cdn-media.rtl.fr/cache/OkIfUTAwvhoLnwVameR6qA/330v220-2/online/image/2017/0919/7790151220_edinson-cavani-et-neymar-avant-de-tirer-le-penalty-dimanche-17-septembre-2017-contre-lyon.jpg