3 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

Olympique de Marseille : 3 questions autour de la vente du club

ÉCLAIRAGE - Si le projet de rachat de l'OM par des fonds du Moyen-Orient n'a pas pris de forme officielle, certains éléments prennent forme afin d"accréditer la thèse et peut-être faire basculer le club phocéen dans une autre dimension.

Jacques-Henri Eyraud à la droite de Frank McCourt le 29 août 2016
Jacques-Henri Eyraud à la droite de Frank McCourt le 29 août 2016 Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Depuis vendredi 26 juin, les fans de l'Olympique de Marseille sont en émoi. Ce jour-là, Mourad Boudjellal annonçait être porteur d'un projet de rachat du club via des fonds du Moyen-Orient, déclenchant tous les fantasmes d'un peuple marseillais frustré d'être surclassé par le PSG du Qatar depuis presque 10 ans, et qui rêve de voir un projet ambitieux venir relancer un OM dont le président actuel Jaques-Henri Eyraud est loin d'avoir la cote. 

Mais quatre jours après l'entrée en jeu tonitruante de l'ancien patron du Rugby club toulonnais, le projet de reprise de l'OM reste flou et les contours peu définis pour le moment. Malgré tout, le travail de la presse et d'autres sorties de Mourad Boudjellal dans les médias ont donné plus de grain à moudre. 

Aujourd'hui, le projet de reprise semble un peu plus concret, la prudence restant de mise en attendant les premières démarches officielles des acheteurs potentiels. Quelques questions ne sont donc plus sans réponses. 

1. Qui est l'intermédiaire franco-tunisien ?

Son nom n'avait pas filtré vendredi lorsque Mourad Boudjellal a avancé un homme d'affaires franco-tunisien comme intermédiaire dans le rachat de l'OM. Comme annoncé, il est sorti de l'ombre et il s'agit de Mohamed Ayachi Ajroudi. Cet ingénieur diplômé de l'École polytechnique de Lille s'est spécialisé dans l'ingénierie maritime. Son parcours l'a amené ensuite en Arabie saoudite, où il s'implante durablement. 

À lire aussi
Morgan Sanson, contre le FC Metz, le 26 septembre 2020 Ligue 1 Uber Eats
Ligue 1 : l'OM arrache le match nul face à Metz

Au fil des années, il y noue des liens avec des personnes haut placées, notamment des membres de la famille royale. Il devient un entremetteur qui facilite les transactions entre monde économique et politique, comme cela a été le cas pour de grandes entreprises françaises qui ont souhaité gagner des marchés juteux chez les Saoudiens. Dimanche, il a ainsi confirmé auprès de la radio tunisienne Shems qu'il est bien impliqué dans le rachat de l'OM. Il indique être même plus qu'un simple intermédiaire. 

2. Quelle est l'ampleur du projet ?

"Nous sommes en cours de discussions (...) C'est une offre sérieuse (...) L'objectif est un grand projet culturel méditerranéen y compris dans le sport", a indiqué Mohamed Ayachi Ajroudi à la radio tunisienne, dans des propos repris par Le Figaro. Mais le Franco-Tunisien n'a pas souhaité confirmer la somme de 700 millions d'euros évoquée dans la presse concernant l'investissement dans l'opération de rachat. 

Ce lundi 29 juin, Mourad Boudjellal a indiqué sur RMC que le projet qu'il représente serait à même de faire passer un cap à l'OM de Frank McCourt. "Je pense que les gens avec qui je discute et qui veulent investir à l’OM ont des moyens supérieurs", a-t-il confirmé. "Dans le sport, on est un peu dans la déraison, donc il faut des actionnaires solides qui puissent être dans la déraison et faire des folies si un jour ils en ont envie", a lancé l'ex-président de Toulon. 

3. L'OM est-il à vendre ?

C'est la grande question. Les spécialistes n'hésitent pas à assurer que dans l'absolu, tous les clubs sont à vendre, ou presque. Dans le cas de l'OM, il y a des éléments qui tendent à accréditer la possibilité de voir Frank McCourt céder en cas de belle offre. L'Américain, dont la fortune ne se situe pas dans les sphères les plus hautes, a déjà beaucoup investi dans le club, pour des résultats moyens. 

Criblé de dettes par une gestion discutable de Jacques-Henri Eyraud, l'Olympique de Marseille voit son actionnaire signer chaque année un chèque afin d'équilibrer les comptes et réussir le passage devant la Commission de contrôle de gestion. Le club est en outre sous l'oeil du gendarme financier de l'UEFA qui lui demande des comptes à l'équilibre dès l'année prochaine. Une mission quasi impossible. Une juste offre de rachat, qui permettrait au propriétaire de récupérer sa mise, serait une belle opportunité. 

Qualifié pour la Ligue des champions, l'OM est une "belle mariée". L'exposition sur la plus belle scène européenne gonfle la valorisation du club, et donc un éventuel prix de vente. Il reste à savoir si désormais la stratégie choisie sera payante, à savoir forcer médiatiquement la main de Franck McCourt en exposant aux fans de l'OM un projet plus ambitieux en alternative. Une espèce de coup de poker aux airs de coup d'État. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats Olympique de Marseille Mourad Boudjellal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants