3 min de lecture Olympique Lyonnais

OL : Blanc, Wenger, Mourinho... Qui pour succéder à Sylvinho ?

ÉCLAIRAGE - Le président Aulas et le directeur sportif Juninho, toujours en poste, vont profiter de la trêve internationale pour trouver leur nouvel entraîneur, après la mise à l'écart du Brésilien Sylvinho.

Laurent Blanc le 19 janvier 2016
Laurent Blanc le 19 janvier 2016 Crédit : AFP/K.Tribouillard
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Moins de 24 heures après une sortie médiatique musclée, ouvrant la porte à "toutes les hypothèses", Jean-Michel Aulas a donc tranché. Sylvinho n'est plus l'entraîneur de Lyon. Déjà. À peine plus de quatre mois après son intronisation en grande pompe au côté d'un autre Brésilien, l'ancienne légende du club Juninho, de son côté nommé directeur sportif.

La victoire lyonnaise en Ligue des champions à Leipzig (0-2) mercredi 2 octobre semblait avoir donné de l'air au technicien de 45 ans, novice sur un banc à ce niveau. Mais quatre jours plus tard, le derby perdu à Saint-Étienne (1-0) aura été fatal à l'ancien défenseur du Barça et d'Arsenal. Son OL n'a gagné que deux matches sur neuf en Ligue 1 cette saison, les deux premiers.

Dans l'immédiat, l'entraînement sera géré par l'adjoint Gérald Baticle (50 ans), déjà présent dans le staff de Bruno Génésio la saison dernière. Juninho, bien qu'affaibli puisque c'est lui qui avait choisi Sylvinho, est maintenu dans ses fonctions. Baticle ne devrait toutefois être qu'un intérimaire en attendant la nomination très probable d'un technicien qui, cette fois-ci, sera expérimenté pour mener à bien la remontée au classement (Lyon est 14e après neuf journées).  

Blanc en pole

À en croire le journal L'Équipe de mardi 8 octobre, un nom se dégage clairement, celui de Laurent Blanc. Jean-Michel Aulas souhaiterait le rencontrer au plus vite. Depuis son éviction du PSG en juin 2016, le champion du monde 1998 (53 ans) n'a relevé aucun autre challenge. 

À lire aussi
Jean-Michel Aulas le 30 août 2018 à Monaco Ligue des champions
Lyon-Leipzig : l'OL "est toujours très bon" sur ce genre de match, assure Aulas

S'il n'a pas pu conduire le club de la capitale vers les sommets en Ligue des champions en trois saisons, "l'homme à la touillette" peut se targuer d'un bilan national presque parfait, après avoir déjà conduit Bordeaux au titre de champion en 2009 et redressé l'image de l'équipe de France.

Laurent Blanc possède aussi l'avantage de pouvoir s'accorder avec Juninho : il n'a pas l’ego d'un José Mourinho (56 ans), lui aussi libre depuis sa mise à l'écart de Manchester United en décembre 2018. Si Blanc accepte le défi, reste à savoir s'il souhaitera reformer son duo avec Jean-Louis Gasset, ancien coach de... Saint-Étienne.

De Garcia à Wenger en passant par Ranieri...

Deux autres techniciens français de premier plan sont sur le marché en ce début d'automne : Rudi Garcia et Arsène Wenger. Le premier (55 ans) a-t-il envie de replonger quelques mois seulement après son départ de Marseille ? Le second (69 ans) n'a jamais laissé Aulas insensible. Mais n'a-t-il pas plus envie de reprendre du service en tant que directeur sportif plutôt que comme entraîneur ?

Dans un sondage, le site du Dauphiné libéré, quotidien proche de la région lyonnaise, propose d'autres pistes : Thierry Henry (42 ans), dont la première expérience à Monaco s'est soldée par un échec ; Rémi Garde (53 ans) pour un come-back après la période 2011-2014 ; l'Italien Claudio Ranieri (67 ans).

À cette liste il faut ajouter deux derniers profils évoqués avant la nomination de Sylvinho : l'Espagnol Mikel Arteta (37 ans) et le Portugais Tiago (38 ans), ancien de la maison. Il est toutefois fort probable que leur inexpérience (adjoint à Manchester City et à l'Atlético de Madrid) soit rédhibitoire dans la période actuelle.

Sampaoli, la surprise du chef ?

Mercredi 9 octobre, L'Équipe ajoute que l'Argentin Jorge Sampaoli (59 ans), actuel entraîneur de Santos au Brésil après avoir remporté la Copa America 2015 avec le Chili puis pris les rênes du FC Séville et de l'Argentine, a été contacté. Sur une idée de Juninho, qu'il connaît bien ?

Les dirigeants lyonnais n'auraient pas non plus écarté la piste menant à Jocelyn Gourvenec (47 ans). L'ancien milieu de terrain est libre depuis la fin de la saison 2018-2019 et un retour à Guingamp marqué une descente en Ligue 2. Il avait auparavant passé deux ans sur le banc de Bordeaux et garde une belle cote dans le milieu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Olympique Lyonnais Ligue 1 Conforama Laurent Blanc
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants