2 min de lecture Ligue 1 Conforama

Monaco oblige le PSG à patienter, Sochaux peut encore rêver au maintien

COMPTE-RENDU - Sochaux s'est imposé 2-0 contre Toulouse lors des matchs du samedi 12 avril à 20h de la 33e journée de Ligue 1. Monaco l'emporte à Rennes.

Monaco assure en Ligue 1
Monaco assure en Ligue 1 Crédit : VALERY HACHE / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Si la soirée de samedi n'a pas offert une avalanche de but, elle a offert des résultats qui maintiennent un réel suspense dans ce championnat de Ligue 1 qui attendra encore une journée pour délivrer le nom de son champion, car Monaco prive le PSG de l'occasion de devenir maître de France à la 33e journée. Ajaccio repousse encore l'officialisation de sa descente en prenant un point sur son terrain. 

Une descente qu'espère éviter Sochaux après sa victoire contre Toulouse, qui lui fait gagner une place et entrevoir la zone de flottaison, celle qu'Évian semble devoir réussir à occuper jusqu'à la fin. 

Sochaux y croit encore, Évian va s'en sortir

Quel que soit le verdict en fin de saison, on ne pourra pas reprocher au FC Sochaux de ne pas s'être battu jusqu'au bout. Les hommes de Hervé Renard accueillaient pourtant un Toulouse redoutable depuis plusieurs journées, qui semblait pouvoir briser les rêves de maintien in extremis des Lionceaux. Mais Joran Ayew ne l'entendit pas de cette oreille et après avoir touché deux poteaux en début de rencontre, le Ghanéen prêté par l'OM reprit un centre de Contout (15e) pour mettre les siens devant. Ce même Roy Contout qui reçut une offrande du premier buteur pour assurer les 3 points à son équipe (49e). 

Dans l'autre match pour le maintien, Évian semble avoir fait un pas décisif en battant Bastia à Annecy. Pourtant, il a fallu batailler et y croire après l'ouverture du score de Raspentino pour les Corses (30e), mais Nicolas Bénezet ne laissa pas ses coéquipiers gamberger et ramena l'ETG dès la 35e minute. Pour s'imposer, les hommes de Pascal Dupraz ont pu compter sur Daniel Wass, toujours impeccable et qui a trompé Landreau d'un superbe coup-franc (48e). Évian a désormais 8 points d'avance sur la zone rouge et peut respirer un peu. 

Le PSG patientera et Ajaccio gagne du temps

À lire aussi
Les Marseillais célèbrent leur victoire face à Lyon, dimanche 10 novembre Ligue 1 Conforama
OM-OL : les Marseillais gagnent le choc et se hissent à la 2e place du classement

Longtemps, on a cru que la 33e journée serait celle qui scellerait le sort d'Ajaccio en Ligue 1 en officialisant mathématiquement sa relégation. En effet, à la 62e minute Jussié ouvrit le score pour Bordeaux à la réception d'un coup franc côté droit, un but qui envoyait l'ACA en Ligue 2. Mais Mehdi Mostefa voulait offrir encore un peu de temps aux supporters et égalisa à la 86e avant de fondre en larmes. La plus belle image de la soirée. Comme celle entrevue à Nice, quand Aboubakar serra dans ses bras son entraîneur après son but dans les arrêts de jeu. 

Christian Gourcuff, en partance de son club de toujours, a reçu une marque d'affection de son attaquant qui offrit la victoire aux Merlus. Gilles Sunu avait ouvert la marque pour Lorient (19e) mais Kolodziejczak ramena les Aiglons à la demi-heure de jeu. Le but d'Aboubakar oblige Nice à attendre avant de valider officiellement son maintien. Mais le résultat de la soirée était attendu du côté de Rennes, où une défaite de Monaco offrait l'opportunité au PSG d'être sacré dès dimanche, à Lyon. Et ce ne sera pas le cas, car Emmanuel Rivière a marqué l'unique but (55e) d'une rencontre sans opposition significative pour l'ASM, qui a géré les affaires courantes contre des Bretons inoffensifs devant un public qui les siffla à la fin.  

La rédaction vous recommande
Concours
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Football Toulouse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants