1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ligue 1 : le passage de 20 à 18 clubs en 2023-2024 entériné
2 min de lecture

Ligue 1 : le passage de 20 à 18 clubs en 2023-2024 entériné

L'assemblée générale de la Ligue de football professionnel a adopté jeudi 3 juin un système de quatre relégations de la L1 vers la L2 à la fin de la saison 2022-2023, contre deux montées dans le sens inverse, sans barrage de relégation.

Le logo de la Ligue 1 le 13 septembre 2020 au Parc des Princes
Le logo de la Ligue 1 le 13 septembre 2020 au Parc des Princes
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Journaliste

Ce fut déjà le cas durant cinq saisons de 1997-1998 à 2001-2002, mais aussi à de nombreuses reprises entre l'après deuxième guerre mondiale et la fin des années 1960. Le championnat de France de première division de football, communément appelé Ligue 1 depuis 2002, ne comptera plus que 18 clubs et non 20 à compter de 2023-2024, a officiellement annoncé la Ligue de football professionnel (LFP), jeudi 3 juin.

À la veille de l'assemblée générale de la LFP, un consensus semblait être en bonne voie entre les clubs de L1 pour une réduction du nombre de clubs engagés, avait indiqué leur représentant Jean-Pierre Caillot, président de Reims. "Il y avait des positions assez opposées au départ mais tout le monde a fait des concessions en actant que la réforme des montées et relégations ne se fera pas à partir de la saison prochaine, mais de la saison suivante".
 
Concrètement, les clubs se sont mis d'accord sur un système de quatre relégations vers la Ligue 2 à la fin de la saison 2022-2023, contre deux montées dans le sens inverse, sans barrage de relégation comme c'est le cas actuellement. À l'heure actuelle, deux clubs descendent chaque saison en L2 et deux clubs sont promus en L1, tandis que le 18e dispute un barrage contre le vainqueur des play-offs de L2. 

Comme la Bundesliga

La L1 rejoindra donc en 2023 le modèle de la Bundesliga allemande, qui compte 18 équipes. Cet abaissement du nombre d'équipes en Ligue 1, et donc de journées à disputer (34 au lieu de 38), avait été évoqué par le président de la LFP Vincent Labrune peu après son entrée en fonction à l'automne dernier. Cette réforme doit permettre de partager le gâteau des droits TV de Ligue 1 au sein d'un nombre plus réduit de clubs. 

La réduction attendue du nombre de matches en L1 devrait en outre permettre de dégager des dates, alors que l'UEFA travaille à une réforme de sa Ligue des champions à l'horizon 2024, censée remplacer la phase de poules (6 journées) par un mini-championnat (10 matches par club), promettant plus de revenus aux participants. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/