1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ligue 1 : la justice ordonne à beIN Sports de diffuser deux matches par journée
2 min de lecture

Ligue 1 : la justice ordonne à beIN Sports de diffuser deux matches par journée

Alors qu'Amazon a acquis les droits pour huit des dix rencontres du championnat chaque semaine, beIN et Canal+, en conflit avec la LFP, ne souhaitent pas régler les droits sur les deux journées restantes.

Le logo de la Ligue 1 le 13 septembre 2020 au Parc des Princes
Le logo de la Ligue 1 le 13 septembre 2020 au Parc des Princes
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Victor Goury-Laffont & AFP

Qui diffusera PSG-Troyes, ce samedi 7 août (21h), lors de la première journée de Ligue 1 ? La question reste en suspens, mais une décision judiciaire, rendue ce mercredi, apporte un léger éclaircissement. BeIN Sports a été, à la demande du football français, ordonné de diffuser deux matches de Ligue 1 par journée, avec une astreinte d'un million d'euros par jour de retard si la chaîne ne respecte pas cette décision.

Le feuilleton n'est pas clos pour autant. BeIN considère que cette diffusion doit être assurée par Canal+. Le "lot n.3", qui comprend la diffusion de deux rencontres par journée, a été acheté par BeIN Sports en 2018 contre 332 millions d'euros par an, puis sous-licencié en 2019 à Canal+.

Une demande de la chaîne qatarie qui a été renvoyée devant le tribunal de commerce de Nanterre, qui rendra sa décision ce jeudi. Si la juridiction lui donne raison, c'est bien sur Canal+ que devront être diffusés PSG-Troyes puis Metz-Lille dimanche (17h).

Alors qu'Amazon a obtenu, au mois de juin, le droit de diffuser les huit autres rencontres de L1 pour 250 millions d'euros, les deux chaînes se sentent lésées et ni l'une ni l'autre ne souhaitent payer les droits.

La LFP attend un premier paiement

À lire aussi

Malgré cela, la LFP attend de recevoir, jeudi 5 août, un versement de 68 millions d'euros. Une somme qui doit ensuite être redistribuée aux clubs, en difficulté financière après la crise sanitaire. La décision du tribunal de commerce déterminera si ce paiement doit venir de BeIN ou de Canal+.

Si BeIN Sports est déboutée, le foot français se heurterait sans doute à une longue procédure de conciliation engagée par le diffuseur, pouvant durer plusieurs mois. "Et dans 99,9 % des cas, cela implique une suspension des paiements", pointe un acteur du dossier. Après le fiasco Mediapro en 2020-2021, la question de la diffusion du football français s'annonce une nouvelle fois compliquée cette saison.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/