3 min de lecture Football

Ligue 1 : 5 nouvelles règles d'arbitrage en vigueur pour la saison 2019-2020

ÉCLAIRAGE - Plus que quelques jours avant la reprise de la Ligue 1. Pour cette saison 2019-2020, de nouvelles règles arbitrales ont été mises en place par les hautes autorités du football.

Ligue 1 Conforama : ce qui va changer cette saison
Ligue 1 Conforama : ce qui va changer cette saison Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Noé Blouin

Le 9 août prochain, les 20 équipes de Ligue 1 Conforama vont devoir rechausser les crampons. Avec un PSG prêt à défendre son titre, un OL entré dans une nouvelle ère, un OM qui se doit de franchir un cap, un Lille européen et un Monaco forcé de redorer son blason, ce cru 2019/2020 s'annonce des plus palpitants. Mais qui dit nouvelle saison dit nouveaux joueurs, nouveaux clubs et... nouvelles règles.


L'International Football Association Board (Ifab), a en effet dévoilé en mars dernier de nouvelles contraintes d'arbitrage sur le point d'être adoptées par la Ligue de professionnelle de football. Les mains, les murs défensifs, les coups de pieds arrêtés, les remplacements et les sorties vont bénéficier de certains ajustements. 

Comme l'espèrent la plupart des supporters, ces changements devraient permettre de fluidifier le jeu et, par extension, améliorer la qualité du spectacle. Rapide tour d'horizon.

1. Changement rapide

C'est une habitude de fin de match, lorsqu'une équipe mène au score, elle effectue ses derniers changements pour casser le rythme de la partie et grappiller quelques précieuses secondes. Une situation pas toujours très fair-play qu'on ne devrait plus voir sur les terrains de ligue 1.

À lire aussi
Rudi Garcia avec l'OM le 21 octobre 2018 football
Olympique Lyonnais : Rudi Garcia nommé entraîneur à la place de Sylvinho

En effet, le passage de relais entre le titulaire et son remplaçant sous les yeux de l'arbitre assistant est aboli. Le joueur sortant devra quitter le terrain par le chemin le plus court depuis sa position au moment de l'arrêt de jeu (sauf dérogation de la part de l'arbitre, pour raisons de sécurité).

2. Modification des coups de pieds arrêtés

Lors d'un renvoi aux 5 mètres 50, le gardien pourra désormais passer le ballon à un coéquipier se trouvant à l'intérieur de sa surface de réparation. Les adversaires n'auront cependant toujours pas le droit de se trouver dans ladite surface.

Les coups francs joués rapidement ont aussi le droit à une petite révolution. Si cette action était impossible lorsqu'un carton devait être distribué, l'auteur de la faute devra désormais attendre le prochain arrêt de jeu pour recevoir sa sanction. La fameuse "faute intelligente" devrait perdre un peu en efficacité.

Le "ballon à terre" va aussi disparaître au profit d'un coup de pied arrêté. S'il doit se jouer sur la ligne de la surface, il sera remplacé par un dégagement du gardien, s'il est en dehors, le ballon reviendra à l'équipe l'ayant en sa possession au moment du coup de sifflet.

3. Extension des avertissements

Outre l’entraîneur, les équipes techniques au bord du terrain pourront désormais être averties en cas de comportements déplacés. Comme pour les joueurs présents sur le champ, des cartons pourront être distribués. 

Les joueurs célébrant un but en enlevant leur maillot seront aussi sanctionnés par un carton jaune ... Même si le but en question n'est pas accordé (pour un hors-jeu, une faute au départ de l'action ...). L'Ifab juge en effet que la signification "anti-sportif" du geste reste la même que le but soit validé ou non.

4. Mur sécurisé

Les murs défensifs, sur les coups francs dangereux, vont être protégés par l'arbitrage. Les adversaires devront se trouver à un mètre minimum des joueurs présents dans le mur, sous peine d'être sanctionnés par un coup franc à leur encontre. Une manière radicale d'éviter les gênes occasionnées par les attaquants.

5. Ajout de règles pour les mains

Chaque main, volontaire ou involontaire, à l'origine d'un but sera comptée comme une faute et invalidera ce dernier. 

Le jeu ne sera en revanche pas arrêté si un joueur touche le ballon de la main et que celui-ci a d'abord touché une autre partie de son corps ou un coéquipier se trouvant à proximité. 

Même chose si un joueur met ses bras en avant pour éviter une chute et qu'il touche le ballon de manière non-intentionnelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Ligue 1 Conforama Arbitrage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants