1 min de lecture Ligue 1 Uber Eats

Ligue 1 à 18 clubs : "C'est tirer le foot français vers le haut", abonde Deschamps

RÉACTION - "L'élite, plus elle est resserrée mieux c'est, c'est-à-dire en passant à 18 clubs, estime le sélectionneur au lendemain de la prise de position du président de la LFP (...) La Ligue 1 doit aller dans ce sens-là".

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Ligue 1 à 18 clubs : "C'est tirer le foot français vers le haut", abonde Deschamps Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : Nicolas Georgereau | Durée : | Date : La page de l'émission
Studio RTL
Nicolas Georgereau édité par Gregory Fortune

Le championnat de France de football de Ligue 1 va-t-il prochainement être réduit de 20 à 18 clubs, comme ce fut le cas entre 1997 et 2002 ? Cette idée a été relancée dimanche 8 novembre dans les colonnes du Journal du dimanche par le nouveau président de la Ligue de football professionnel (LFP), Vincent Labrune. 

L'ancien président de l'OM va pouvoir s'appuyer sur un soutien de taille, celui de Didier Deschamps. Le sélectionneur va dans le même sens. C'est sans ambiguïté, c'est assumé. "L'élite plus elle est resserrée mieux c'est, c'est-à-dire en passant à 18 clubs, ça va dans le sens de l'élite". 

"Dans les 20 clubs français aujourd'hui, il y en a une dizaine qui peuvent se sentir concernés, donc qui peuvent descendre, poursuit le capitaine des champions du monde 1998. C'est tirer le foot français vers le haut. En disant ça, je sais que je ne vais pas me faire que des amis... La Ligue 1 doit aller dans ce sens-là".

Vers une révolution plus large ?

La Ligue 1 à 18, Didier Deschamps a connu ce format lorsqu'il entraînait l'AS Monaco (son premier club en tant que coach numéro 1, entre 2001 et 2005). Si elle se met en place, cette réforme arrangerait le sélectionneur des Bleus qu'il est devenu, au regard des embouteillages des calendriers.

À lire aussi
Ligue 1 Uber Eats
RTL Foot : revivez le 122e derby Saint-Étienne - Lyon

C'est même une révolution plus large qui est sans doute à venir, avec dans les cartons la transformation de la gouvernance du foot professionnel, une société commerciale pour gérer directement les revenus, les droits télé et les ressources de la Ligue 1. "On va encore enrichir les plus riches", estiment les détracteurs de cette formule. C'est "une condition sine qua non" pour les autres, afin "d'être compétitif au plus haut-niveau". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Uber Eats Équipe de France de football Didier Deschamps
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants