1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. L'OM monte un dossier contre Aulas, qui s'en prend à Labrune
2 min de lecture

L'OM monte un dossier contre Aulas, qui s'en prend à Labrune

L'Olympique de Marseille, sur impulsion de son président Vincent Labrune, a monté un dossier anti-Aulas pour la Fédération. Le dirigeant lyonnais a vivement réagi contre son homologue marseillais.

Jean-Michel Aulas le 15 octobre 2014
Jean-Michel Aulas le 15 octobre 2014
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon

Entre Jean-Michel Aulas, président de l'Olympique Lyonnais, et Vincent Labrune, son homologue de l'Olympique de Marseille, le torchon brûle. Tout part d'une information révélée par Le Parisien : le club phocéen a monté un dossier anti-Aulas et l'a transmis à la Fédération française de football. L'objectif ? Obtenir des sanctions contre le dirigeant lyonnais, convoqué le 14 avril devant le Conseil national de l'éthique pour ses critiques publiques répétées contre l'arbitrage, notamment.

Dans ce document d'une dizaine de pages, l'OM a notamment réalisé une compilation des sorties médiatiques d'Aulas, dont certaines sont particulièrement croustillantes et percutantes. Il y figure notamment une déclaration en mai 2010 où, après un match arbitré par M. Bré, il lâche : "Et à l'arrivée, c'est 20 millions d'écart pour des arbitres qui ne savent pas", en référence au manque à gagner financier engendré par une non qualification en Ligue des champions.

Labrune en chef de file

L'Olympique de Marseille a également rédigé un véritable réquisitoire pour appuyer sa requête. Dans un courrier écrit par le directeur juridique du club, un portrait au vitriol est dressé : "Monsieur Aulas n'en est pas à son coup d'essai. Il s'agit d'un personnage bien connu de toutes les commissions des instances du football français". L'OM n'hésite pas non plus à réclamer des "sanctions disciplinaires fortes et exemplaires afin de réussir enfin à dissuader durablement Jean-Michel Aulas de cesser ses agissements néfastes".

Par ailleurs, le quotidien francilien rapporte que cette charge anti-Aulas est l'oeuvre de Vincent Labrune, chef de file des dirigeants de Ligue 1 qui n'en peuvent plus de voir, selon eux, le dirigeant rhodanien influencer les décisions arbitrales.

"Tout le monde rigole en sous-main"

À lire aussi

Le patron de l'Olympique Lyonnais n'a alors pas tardé à prendre connaissance de ces accusations. Il l'a d'ailleurs fait savoir sur Twitter, où il est très actif. "Labrune conforme à ses relations troubles, il veut de la notoriété. Bizarre pour un président de l'OM", a-t-il écrit avant de se demander dans un autre tweet : "pourquoi est-il tombé si bas ?"

C'est ensuite au micro de BeIn Sports, après le match remporté à Guingamp (1-3), que Jean-Michel Aulas a de nouveau attaqué : "C'est un jeune président sans expérience. Quand Marseille envoie pour la première fois de son existence un dossier à la commission d'éthique sur des pseudos déclarations sur l'arbitrage, vous pensez bien que tout le monde rigole en sous-main".

Aulas parle d'un "petit président"

Quelques instants après, dans des propos recueillis par RTL, Aulas estime que la manœuvre marseillaise a un autre but : "Ce n'est pas contre moi. C'est simplement pour mettre la pression sur les arbitres du Clasico. Mais il n'a pas compris que cela ne se fait pas". Il envisage également de donner des suites à cette affaire : "Ça fait 28 ans que je suis dans le football, j'ai vu passer 13 ou 14 présidents de l'OM. Il y avait des piques, mais c'était loyal. Il s'est passé des choses qui ont peut-être dépassé la raison. J'ai mis un avocat sur le sujet. Il me dit que c'est diffamatoire. On va voir, mais je vais traiter ça avec humour".

Jean-Michel Aulas a fini par rajouter une dernière couche quelques heures plus tard, à nouveau sur Twitter, en livrant son souhait pour le "Clasico" de dimanche soir, qu'il décrit comme un choc entre "deux grandes équipes, deux grands entraîneurs, un grand et un petit président". Ambiance.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/