1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Jeux Olympiques 2021 : pourquoi les stars sont absentes des équipes de football
2 min de lecture

Jeux Olympiques 2021 : pourquoi les stars sont absentes des équipes de football

ÉCLAIRAGE - Le tournoi de foot masculin est souvent peu attractif. Mais pourquoi est-ce que les équipes sont si limitées dans le choix des joueurs ?

André-Pierre Gignac à Saitama le 25 juillet 2021
André-Pierre Gignac à Saitama le 25 juillet 2021
Crédit : Kazuhiro NOGI / AFP
Antoine Bchini

L'équipe de France de football n'a pas l'équipe la plus séduisante possible. Même pour les autres nations, les équipes types ne sont pas les meilleures sur le papier. Deux choses limitent les sélections olympiques sur leurs choix pour participer au tournoi de football masculin, l'âge et les clubs

La grande différence avec le tournoi féminin, c'est que ce sont les équipes complètes qui peuvent y participer sans le moindre problème. Chez les hommes, c'est plus compliqué. Pour se qualifier, il faut atteindre les demi-finales de l'Euro Espoirs, le tournoi des moins de 23 ans. Chose que la France n'a plus réussi depuis 1996.

Épreuve non inscrite au calendrier FIFA, et limitée aux joueurs de moins de 23 ans (24 pour Tokyo à cause du décalage à 2021), sa popularité est au plus bas, et fait souvent office de vilain petit canard du football international.

Une overdose de football

Les Jeux Olympiques d'été arrivent dans une année généralement bien remplie en ce qui concerne le football, avec notamment le Championnat d'Europe des nations. Présent depuis les JO de Paris en 1900,  le ballon rond n'a jamais vraiment trouvé sa place chez les hommes.

À lire aussi

Alors que la discipline prenait de plus en plus de place dans les médias en dehors des Jeux, et par peur que cette compétition soit trop similaire à la Coupe du Monde, la FIFA et le CIO se livrent une bataille qui a forcé ce dernier à limiter cette compétition aux espoirs, avec la possibilité de convoquer trois joueurs plus expérimentés.

Des clubs réticents

Du fait que la Fifa n'inscrit pas le tournoi des Jeux dans le calendrier officiel de la saison, les clubs n'ont donc aucune obligation de libérer leurs joueurs pour y participer. Et c'est souvent le cas. À Rio en 2016, la moitié de l'effectif argentin sélectionné n'avait pas été libéré, ce qui avait presque forcé l'Argentine à déclarer forfait. Neymar avait été sanctionné par le FC Barcelone car il a rejoint la sélection malgré l'interdiction de son club.

Et cette année, les Bleus n'ont pas été épargnés. Plusieurs clubs ont bloqué les départs des sélectionnés, notamment Monaco pour Benoît Badiashile, Rennes pour Eduardo Camavinga et Nice pour Amine Gouiri, de même que Chelsea pour Malang Sarr. La position de l'OL est plus ambigüe, en retenant Maxance Caqueret, mais en laissant partir Melvin Bard, et même Bruno Guimaraes pour le Brésil.

Autant de casse-têtes pour le sélectionneur des Espoirs Sylvian Ripoll, qui a dû compenser les refus jusqu'au tout dernier moment pour aligner les 18 joueurs et le réserviste. Les trois jokers autorisés, André-Pierre Gignac, Florian Thauvain et Téji Savannier, sont devenus essentiels à la survie de l'équipe de France dans le tournoi. APG a marqué 4 des 5 buts des Bleus dans la compétition, à l'heure d'affronter le Japon pour espérer continuer l'aventure.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/