1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Incidents OL-OM : rendez-vous "dans 15 jours" pour des "propositions", annonce Darmanin
1 min de lecture

Incidents OL-OM : rendez-vous "dans 15 jours" pour des "propositions", annonce Darmanin

RÉACTION - Le ministre de l'Intérieur a reçu les principaux acteurs du monde du football, mardi 23 novembre, au surlendemain de l'interruption du match Lyon-Marseille après cinq minutes et un jet de bouteille sur le Marseillais Payet.

Noël Le Graët, Gérald Darmanin et Roxana Maracineanu à Paris le 23 novembre 2021
Noël Le Graët, Gérald Darmanin et Roxana Maracineanu à Paris le 23 novembre 2021
Crédit : JULIEN DE ROSA / AFP
Incidents OL-OM : rendez-vous "dans 15 jours" pour des "propositions", annonce Darmanin
01:06
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Quelques pistes et un nouveau rendez vous dans 15 jours. Voici ce qu'il faut retenir de la réunion de crise qui s'est tenue mardi 23 novembre au ministère de l'Intérieur entre le locataire de la place Beauvau Gérald Darmanin, les ministres de la Justice Eric Dupont-Moretti et des Sports Roxana Maracineanu, le patron de la Ligue de football professionnel Vincent Labrune, celui de la FFF Noël Le Graët, des représentants des clubs et des arbitres.

À la sortie, le ministre de l'Intérieur a souligné un premier "problème : c'est que le Covid a notamment permis, si j'ose dire, la fin d'un certain nombre d'interdictions de stades". Les autres thèmes abordés au surlendemain de l'interruption du match Lyon-Marseille ont été "le système de caméras de vidéoprotection" ou "la billetterie nominative". Les acteurs pensent aussi à "mettre davantage les préfets en lien avec les clubs".

L'objectif est désormais, "dans 15 jours, dans le même format, de nous retrouver afin de proposer au Premier ministre et aux instances dirigeantes du football des propositions pour pouvoir très rapidement évacuer la minorité agissante qui pollue le beau spectacle, pour pouvoir permettre à la très grande majorité des amateurs de football de vivre en toute sécurité leur passion. Nous sommes en train de travailler, et je pense que ce n'est pas sous le coup de l'émotion que l'on peut prendre un certain nombre de décisions restrictives".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/