1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Incidents OL-OM : les dessous des sanctions imposées à Lyon par la LFP
1 min de lecture

Incidents OL-OM : les dessous des sanctions imposées à Lyon par la LFP

ÉCLAIRAGE - La commission de discipline de la Ligue de football professionnel a décidé de retirer un point à l'OL et de faire rejouer le match à huis clos. Voici pourquoi.

Le milieu de terrain de Marseille, Dimitri Payet, a reçu une bouteille d'eau sur la tête lors du match de football français de L1 entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, à Lyon, le 21 novembre 2021.
Le milieu de terrain de Marseille, Dimitri Payet, a reçu une bouteille d'eau sur la tête lors du match de football français de L1 entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille, à Lyon, le 21 novembre 2021.
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Incidents OL-OM : les dessous des sanctions imposées à Lyon par la LFP
01:34
Philippe Sanfourche - édité par Gregory Fortune

Le verdict est tombé après l'interruption du match entre Lyon et l'OM le 21 novembre dernier, pour un jet de bouteille sur le Marseillais Dimitri Payet, touché au visage. L'OL se voit retirer un point au classement et le match devra se rejouer à huis-clos. Une décision globalement clémente quand on se souvient de la résonance qu'avait eu cet incident, qu'il s'est additionné à de nombreux autres dérapages cette saison et du sentiment qu'un palier avait été franchi.

La commission de discipline de la LFP, indépendante, qui n'a pas vocation à faire de politique, encore moins a juger pour l'exemple, a estimé que s'il était nécessaire de sanctionner Lyon. Pour elle, le club organisateur a failli dans sa mission de préserver la sécurité des joueurs.

Pour autant, l'OL n'a pas non plus à être puni pour les autres, n'étant pas impliqué dans d'autres affaires depuis le début de saison. Le club de Jean-Michel Aulas a immédiatement mis en œuvre tous les moyens pour identifier et interpeller le spectateur fautif. La vidéo surveillance a parfaitement fonctionné.  

Alors que tout le monde s'accorde à ce ce que les sanctions individuelles soient désormais beaucoup plus lourdes que les sanctions collectives, trop souvent aveugles et injustes, la commission a voulu aussi appuyer en ce sens.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/