1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Incidents au Stade de France : qu’est-ce que le drame d'Hillsborough, qui hante les fans de Liverpool ?
2 min de lecture

Incidents au Stade de France : qu’est-ce que le drame d'Hillsborough, qui hante les fans de Liverpool ?

Le 15 avril 1989, 97 personnes avaient trouvé la mort au stade d'Hillsborough à Sheffield, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Le mémorial de Hillsborough à Anfield, à Liverpool
Le mémorial de Hillsborough à Anfield, à Liverpool
Crédit : PAUL ELLIS / AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

L'organisation désastreuse de la finale de Champions League rappelle de dramatiques souvenirs aux supporters anglais. Gaz lacrymogène, intrusions dans le stade, violences… Des incidents aux abords du Stade de France, à Saint-Denis (93), avant la rencontre entre le Real Madrid et Liverpool, imputés aux supporters britanniques par les autorités françaises. Des accusations vivement contestées par les fans du club anglais, pour qui le chaos de la soirée du samedi 28 mai fait écho à la pire catastrophe du football britannique : le drame d'Hillsborough

"Les événements de la nuit dernière ont augmenté les niveaux d'anxiété et les flashbacks de beaucoup de ceux qui étaient à Hillsborough", écrivait sur Twitter "The Hillsborough Survivors Support Alliance (HSA)", une association de survivants de la catastrophe, dimanche 29 mai. Le 15 avril 1989, 97 personnes avaient trouvé la mort au stade d'Hillsborough à Sheffield, dans le nord-ouest de l'Angleterre. 

En cause, des conditions d'accès au stade inadaptées aux flux des spectateurs venus assister à la demi-finale de Coupe d'Angleterre opposant Liverpool à Nottingham Forest. La saturation des différentes entrées du stade avait provoqué des mouvements de foule considérables obligeant certains supporters à escalader les barrières pour ne pas mourir écrasés ou asphyxiés. À l'intérieur, une barrière d'une tribune avait même cédé sous la pression, écrasant des spectateurs.

20 ans après, la responsabilité de police mises en lumière

Un véritable goulot d'étranglement que certains aujourd'hui comparent à l'organisation de la finale du samedi 28 mai. "Vous ne pouvez pas avoir 20.000 fans sous deux colonnes sous un métro. Malheureusement, nous en avons fait l'expérience par le passé et cela ne fonctionne pas", juge pour le journal The Guardian, David Hughes, un fan de Liverpool qui a assisté à la défaite (1-0) de son club samedi, et dont le père est décédé à Hillsborough.

Outre la gestion aux abords du stade, c'est également la réaction des autorités françaises, promptes à rejeter la faute sur les supporters anglais, qui, une nouvelle fois, fait réminiscence à la catastrophe de 1989. "La police avait dit exactement la même chose à ce moment-là (lors de la catastrophe d'Hillsborough)", note une autre fan de Liverpool pour le journal anglais. 

En 1991, une procédure judiciaire avait jugé que l'accident avait été provoqué par une partie des supporters de Liverpool, accusés d'être entrés de force dans une tribune déjà pleine. 20 ans plus tard, une commission d'enquête indépendante avait admis que les méthodes de la police étaient le principal facteur responsable du drame. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire