2 min de lecture Finlande

France-Finlande : que vaut la sélection de Markku Kanerva, 55e nation mondiale

ÉCLAIRAGE - Un mois après avoir infligé une correction à l'Ukraine, l'équipe de France dispute un autre match amical avant ses deux rencontres de Ligue des Nations, mercredi 11 novembre (21h10) à Saint-Denis.

Les Finlandais Simon Skrabb, Markku Kanerva et Teemu Pukki à Helsinki le 15 novembre 2019
Les Finlandais Simon Skrabb, Markku Kanerva et Teemu Pukki à Helsinki le 15 novembre 2019 Crédit : MARTTI KAINULAINEN / LEHTIKUVA / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

"Je n'ai peur de personne". À sept mois, si la situation sanitaire le permet, de disputer le premier Euro de l'histoire de la Finlande, son sélectionneur Markku Kanerva se montre résolument décomplexé. Et s'il concède que "c'est dur de trouver des points faibles" à l'équipe de France, l'homme de 56 ans croit ferme en ses chances d'éviter une neuvième défaite en autant de match face aux Bleus, mercredi 11 novembre (21h10) en amical.

Après avoir plongé au 96e rang au classement Fifa en 2016, la sélection des "Hiboux Grands-Ducs" ("Huuhkajat") a progressivement remonté la pente avec l'ancien défenseur à sa tête. Elle pointe aujourd'hui à la 55e place. Promue de la troisième (Ligue C) à la deuxième division (Ligue B) de la Ligue des Nations en 2018, la Finlande figure à la 2e place du groupe B, derrière le Pays de Galles, devant l'Irlande et la Bulgarie, qu'elle vient de battre.

Entre temps, les partenaires du capitaine Tim Sparv, qui dispute la Ligue des champions cette saison avec les Danois de Midtjylland, sont donc parvenus à se qualifier pour la phase finale de l'Euro. 2es de leur groupe derrière une Italie intouchable, ils sont parvenus à devancer la Grèce et la Bosnie-Herzégovine, en plus de l'Arménie et du Liechtenstein.

C'est davantage lié à l'équipe qu'aux individualités

Markku Kanerva
Partager la citation

"On parle de l'accomplissement d'un rêve sur plusieurs générations, souligne Markku Kanerva, qui détaille les qualités de son groupe : c'est davantage lié à l'équipe qu'aux individualités. Nous en avons, bien sûr, mais nous avons réussi à vraiment bien jouer en équipe, défensivement, et nous avons aussi créé assez d'occasions de but. Il y a l'aspect mental surtout : les joueurs croient en eux, et en tant qu'équipe nous pensons pouvoir réaliser des choses nouvelles. C'est ce que nous avons fait".

À lire aussi
équipe de France de football
Euro 2020 reporté à 2021 : 3 questions à J-100 du coup d'envoi supposé

Si elle aborde bien sûr l'Euro dans une position d'outsider, la Finlande n'ira "pas seulement pour participer, poursuit Kanerva. On veut réussir. Au départ, on devait affronter la France et la Pologne en mars pour préparer l'Euro. Maintenant, les Français arrivent juste avant la Ligue des nations. C'est un grand défi sachant qu'on va jouer trois matches en une semaine. La Ligue des nations passe en premier parce qu'on a une chance de finir premier du groupe. C'est notre principal objectif, mais on veut bien évidemment jouer et réussir aussi contre la France". 

Une belle opportunité pour savoir où nous en sommes

Markku Kanerva
Partager la citation

Ce match au Stade de France face aux champions du monde est pour lui "une belle opportunité pour savoir où nous en sommes actuellement comme équipe et individuellement. Nous aurons un riche retour d'expérience sur notre comportement face à ce type d'adversaires redoutables (...) Ils ont une telle somme de joueurs de qualité, c'est dur de trouver des points faibles. Mais ils en ont forcément". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Finlande Didier Deschamps Équipe de France de football
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants