2 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : l'Allemagne, un favori qui déçoit

Favorite de cet Euro, l'Allemagne peine à trouver son rythme de croisière. Après une victoire peu convaincante contre l'Ukraine et un match nul décevant face à la Pologne, les champions du monde doivent élever leur niveau pour assumer leur statut.

L'Allemangne finit première de son groupe après sa victoire contre l'Irlande du Nord (1-0) le mardi 21 juin.
L'Allemangne finit première de son groupe après sa victoire contre l'Irlande du Nord (1-0) le mardi 21 juin. Crédit : Christophe Ena/AP/SIPA
Lyèce Imchal

L'Allemagne muette. Ça n'était plus arrivé lors des six derniers matchs de phase finale d'un Euro pour la Nationalmannschaft. Une statistique qui n'est pas anodine puisqu'elle montre les difficultés qu'ont les champions du monde à maîtriser leurs adversaires en ce début de compétition. 

Malgré près de 70% de possession de balle contre la Pologne, les joueurs de Joachim Löw n'ont pas réussi à faire la différence. Face à un bloc solide procédant par contre, les Allemands ont beaucoup tenté (16 frappes) sans se montrer très dangereux. Leur jeu statique et sans imagination contraste avec l'équipe spectaculaire que l'on a pu voir au Brésil en 2014. Seule satisfaction du match, une défense imperméable qui a su contrer "la meilleure équipe de contre de ses deux dernières années" selon le sélectionneur allemand.

Winamax vous propose les meilleurs cotes pour parier sur l’EURO 2016

Une attaque en berne

Le point noir de la soirée reste l'attaque muette de la Nationalmannschaft comme le souligne Joachim Löw. "En attaque on n'a pas su se créer beaucoup d'occasions car notre jeu dans les derniers mètres était trop lent, le rythme était saccadé." Cela avait déjà été le cas lors de la victoire contre l'Ukraine (2-0) le dimanche 12 juin.Et si l'Allemagne n'a pas réussi à marquer, elle peut en vouloir à Mesut Özil et Thomas Müller. Les deux joueurs offensifs, très attendus lors de cet Euro, ont été des abonnés absents. Le milieu offensif du Bayern Munich a affiché un déchet technique inhabituel. À l'image de toute l'attaque allemande, Müller a beaucoup tenté sans grande réussite. 

Et son compère organisateur du jeu allemand n'a pas été en verve non plus. Mesut Özil n'a pas su faire briller ses coéquipiers comme il le fait à son habitude. Toujours aussi disponible, le protégé d'Arsène Wenger à Arsenal a eu du mal à trouver la faille dans une défense polonaise parfaitement en place tactiquement. Enfin l'Allemagne manque d'un grand buteur. Thomas Müller jouant à droite, c'est Mario Götze qui occupe la pointe de l'attaque. Habituellement milieu offensif, le joueur du Bayern Munich n'a pas l'âme du grand attaquant que se doit d'avoir une équipe de ce calibre. Mario Gomez, remplaçant contre la Pologne, servirait davantage de point d'appui, en plus de son adresse devant le but.Il n'y a pas d'urgence pour l'Allemagne. Il suffira d'un nul le mardi 21 juin contre l'Irlande du Nord pour assurer une qualification en huitièmes de finale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Allemagne Pologne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783717242
Euro 2016 : l'Allemagne, un favori qui déçoit
Euro 2016 : l'Allemagne, un favori qui déçoit
Favorite de cet Euro, l'Allemagne peine à trouver son rythme de croisière. Après une victoire peu convaincante contre l'Ukraine et un match nul décevant face à la Pologne, les champions du monde doivent élever leur niveau pour assumer leur statut.
https://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-l-allemagne-un-favori-qui-decoit-7783717242
2016-06-17 14:03:48
https://cdn-media.rtl.fr/cache/uHEJLbk3NZYydQ50_BvaMA/330v220-2/online/image/2016/0617/7783719173_l-allemagne-a-fait-match-nul-le-jeudi-16-juin-contre-la-pologne-0-0.jpg