1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2016 : l'Allemagne assure sans impressionner contre l'Ukraine
2 min de lecture

Euro 2016 : l'Allemagne assure sans impressionner contre l'Ukraine

COMPTE-RENDU - L'Allemagne a battu l'Ukraine 2-0 dimanche 12 juin à Lille. Les champions du monde ne sont pas montrés très souverains.

Julian Draxler et les Allemands ont dominé l'Ukraine
Julian Draxler et les Allemands ont dominé l'Ukraine
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

L'Allemagne était attendue pour son premier match de l'Euro 2016. Les champions du monde en titre, favoris de la compétition de fait, ont mis 45 minutes à entrer dans leur match et ont vu leur adversaire ukrainien les bousculer fortement. La première grosse action intervenait ainsi du côté ukrainien, quand une frappe de Yevhen Konoplyanka était sortie avec maestria par Manuel Neuer (3e minute). L'Allemagne avait le ballon mais ne savait pas varier le rythme. L'intensité était ukrainienne même si la technique allemande était au-dessus. Une maîtrise du ballon constatée sur coup de pied arrêté lorsque Kroos déposait un ballon sur la tête de Mustafi. Le défenseur de Valence se chargeait d'ouvrir la marque pour les champions du monde (18e). Mais c'était quasiment tout pour cette première période côté Nationalmannschaft. 

L'Ukraine appuyait et le duo Yarmolenko-Konoplyanka donnait des sueurs froides aux arrière allemands. Boateng sauvait les siens (36e) après que Neuer a encore montré pourquoi il est le meilleur au monde. À la pause, l'Allemagne n'était pas sereine. Joaquim Löw a dû remettre le jeu de ses troupes à l'endroit car le retour des vestiaires sonnait le retour d'Allemands plus intenses sur les duels. Toni Kroos notamment jouait plus haut et Khedira lui aussi se projetait. Les deux milieux tentaient des frappes de loin mais sans succès

La rédaction vous recommande

Thomas Müller lui aussi alertait Pyatov (76e). L'Ukraine reculait, pliait mais ne rompait pas. Cette Allemagne était plus séduisante, seule l'absence d'un véritable avant-centre laissait perplexe. Mario Götze était coincé au sein de l'arrière garde et il manquait un point de fixation que le joueur du Bayern ne peut pas être. L'Allemagne passait une deuxième période très sereine, avec une possession qui faisait courir les adversaires. Ces derniers tentaient de jouer les coups à fond mais n'arrivaient pas à trouver la faille. L'Allemagne corsait la mise par l'emblématique Schweinsteiger en contre. Victoire 2-0, avec des bémols qu'il faudra lever avant d'affronter la Polognee dès le jeudi 16 juin

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/