1 min de lecture Olympique de Marseille

Enquête à l'OM : pas d'audition d'Anigo envisagée "à ce stade"

Au lendemain de la vague d'interpellations, l'avocat de José Anigo fait savoir qu'une audition de l'ex-directeur sportif n'est "pas envisagée" par la justice.

L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, José Anigo, au Stade Vélodrome après la défaite de son équipe (0-1) contre Rennes, le samedi 22 mars 2014.
L'entraîneur de l'Olympique de Marseille, José Anigo, au Stade Vélodrome après la défaite de son équipe (0-1) contre Rennes, le samedi 22 mars 2014. Crédit : AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'audition de l'ex-directeur sportif de l'OM José Anigo, désormais installé au Maroc, n'est "pas envisagée" par la justice "à ce stade", a affirmé son avocat ce mercredi 19 novembre, au lendemain d'une vague d'interpellations de dirigeants actuels et passés du club.

"Dès le déclenchement des interpellations, Monsieur José Anigo a fait connaître au juge d'instruction [...] qu'il se tenait à la disposition de la Justice si elle estime nécessaire de recueillir son point de vue. A ce stade, il nous a été clairement indiqué que son audition n'était pas envisagée", a fait savoir Maître Molina, l'avocat de José Anigo, désormais recruteur pour l'OM en Afrique.

Une quinzaine d'interpellations

Un certain nombre de dirigeants présents et passés de l'actuel leader de Ligue 1 se trouvaient toujours ce mercredi en garde à vue à la mi-journée, dans une affaire de transferts présumés frauduleux et dans lesquels pourraient apparaître des liens avec le banditisme. 

Le président Vincent Labrune, son bras droit Philippe Pérez et ses prédécesseurs Jean-Claude Dassier et Pape Diouf, notamment, figurent parmi les personnes entendues. Au total, une quinzaine de personnes ont été interpellées. Et une seule, un agent administratif, a été relâchée mardi dans la journée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Olympique de Marseille José Anigo Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants