2 min de lecture Mondial féminin

Coupe du Monde féminine 2019 : l'Angleterre réussit son entrée en battant l'Ecosse

COMPTE-RENDU - Pour ce 7e match du mondial, l''Angleterre a honoré son statut de membre du club des favorites du Mondial féminin en commençant par une victoire contre l'Écosse (2-1) ce dimanche 9 juin à Nice. .

Demi Stokes avec l'Angleterre le 7 mars 2017 à Washington
Demi Stokes avec l'Angleterre le 7 mars 2017 à Washington Crédit : Brendan Smialowski / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

L'Angleterre a honoré son statut de membre du club des favorites du Mondial féminin en commençant par une victoire contre l'Écosse 2-1 ce dimanche 9 juin à Nice. Les Anglaises, techniquement et collectivement au-dessus face à des adversaires novices dans la compétition, ne se sont fait peur qu'en fin de match, après la réduction du score de Claire Emslie (79), devenue ainsi la première buteuse écossaise en Coupe du monde. 

Elles prennent la tête d'un groupe D relevé, avec le Japon, autre prétendant, et l'Argentine, terre de foot, qui s'affrontent lundi 10 juin. Au courage, les Écossaises y ont cru jusqu'au bout et ont fait bien mieux que la trempe reçue à l'Euro-2017 (6-0). Elles se sont retrouvées menées avant le quart d'heure de jeu sur un penalty réussi de la future Lyonnaise Nikita Parris

Ellen White a doublé la mise

Il a fallu, pour décanter un match crispé, cette décision sévère de l'arbitre tchèque Jada Adamkova, après consultation de la vidéo, pour une main nettement involontaire, mais décollée, de Nicola Docherty sur un centre de Fran Kirby. Ensuite Ellen White, profitant d'une succession de ballons mal dégagés par la défense écossaise, a doublé la mise (40)

La sélectionneuse écossaise, Shelley Kerr, avait choisi une tactique défensive, attaquant trop souvent à deux ou trois contre cinq et misant sur l'activité d'Erin Cuthbert. À 2-0, il a fallu prendre plus de risques, mais la petite attaquante de Chelsea n'a pas trouvé le cadre (42). Finalement sa partenaire d'attaque, Emslie, profitant de l'endormissement des "Lionesses", a réduit le score et réveillé enfin le stade, rempli à peu peine plus d'un tiers. 

Ce derby du Royaume-Uni s’annonçait déséquilibré avec un affrontement entre les 3e et 20e nations au classement FIFA. Les Anglaises restent sur une médaillée de bronze en 2015 alors que les Écossaises disputent leur première phase finale de Coupe du Monde. Ce groupe D comprend aussi l'Argentine et le Japon. Les deux premiers de chacun des six groupes seront qualifiés pour les 8es de de finale, en compagnie des quatre meilleurs troisièmes. La finale est prévue le dimanche 7 juillet à Lyon (17h).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mondial féminin Équipe de France féminine Coupe du Monde
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants