1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Boycott de "Canal+" : Frédéric Thiriez "comprend" la position du PSG et de l'OM
2 min de lecture

Boycott de "Canal+" : Frédéric Thiriez "comprend" la position du PSG et de l'OM

REPLAY / INVITÉ RTL - Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel, a réitéré sa mise en demeure contre "Canal+", boycotté par l'OM et le PSG à cause de "l'utilisation abusive d'images de coulisses".

Frédéric Thiriez à Paris, le 24 septembre 2014.
Frédéric Thiriez à Paris, le 24 septembre 2014.
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon

Frédéric Thiriez remet une couche contre Canal+. Invité sur l'antenne de RTL, samedi 11 avril, le président de la Ligue de football professionnel (LFP) soutient la démarche du PSG et de l'OM, qui ont décidé de boycotter jusqu'à la fin de la saison le co-diffuseur de la Ligue 1. Les deux clubs se plaignent de la trop grande présence des caméras de la chaîne cryptée. Car ce sont leurs images qui ont conduit aux suspensions de Zlatan Ibrahimovic et de Dimitri Payet, auteurs de propos déplacés contre des arbitres.

"Je comprends parfaitement la position de Paris et de Marseille. Pourquoi ? Parce que l'utilisation d'images de coulisses lorsqu'elle n'est pas faite à bon escient peut poser un problème d'équité", a déclaré Frédéric Thiriez sur RTL avant la finale de la Coupe de la Ligue.

Ce n'est pas de l'information

Frédéric Thiriez, président de la LFP

Et d'ajouter : "Parce que selon qu'il y aura une caméra ou pas de Canal+ dans tel couloir ou tel vestiaire, le joueur sera traduit en conseil de discipline ou pas. Or, évidemment, ce sont toujours les joueurs les plus emblématiques que vont filmer les caméras de Canal+. En fin de championnat, ça peut ne pas être sans incidence sur le résultat final. Donc il y a un problème".

Frédéric Thiriez par ailleurs que les images montrant les propos d'Ibrahimovic et de Payet ne relèvent pas "de l'information" mais de "l'utilisation abusive d'images de coulisses". Il dit d'ailleurs avoir été "victime" des pratiques de Canal+ il y a quelque temps. Lors de la rencontre Lens-PSG au Stade de France, où l'arbitrage avait été contesté, les caméras avaient en effet capté une discussion entre lui et Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG. "Je suis vraiment désolé de ce très mauvais arbitrage", avait glissé l'avocat de profession.

Un partenariat c'est fait, aussi, de respect mutuel

Frédéric Thiriez
À lire aussi

Le dirigeant du football français confirme enfin avoir rédigé une lettre destinée à Rodolphe Belmer, directeur général du groupe Canal+, pour le rappeler à l'ordre : "Un partenariat c'est fait, aussi, de respect mutuel. Je rappelle que dans le contrat qui nous lie à Canal+, il y a un article 8 qui interdit à tout diffuseur de montrer des images qui portent atteinte au football. J'ai écrit hier (jeudi 10 avril, ndlr) une lettre qui partira lundi où je lui dis que je ne suis pas content. Il doit respecter l'article 8 de notre contrat".

Et si Canal+ ne se plie pas aux exigences de la LFP, la menace est claire : "la solution, c'est qu'on ne filmera plus les coulisses". Mais il assure pour finir : "Ce n'est pas ce que l'on souhaite".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/