2 min de lecture JO Rio 2016

VIDÉO - JO Rio 2016 : un nageur éthiopien fait le buzz mais s'attire les foudres de son pays

La contre-performance du nageur éthiopien alimente la polémique sur les réseaux sociaux en Éthiopie, où le nageur est soupçonné d'avoir bénéficié de favoritisme pour participer aux Jeux de Rio.

Un athlète éthiopien provoque la colère de son pays
Un athlète éthiopien provoque la colère de son pays Crédit : Capture d'écran sur YouTube
Maxime Carignano
Maxime Carignano

Il est loin d'avoir une condition physique irréprochable, mais participe pourtant aux Jeux olympiques de Rio. Surnommé "Robel la baleine" pour son poids, Robel Habte, un nageur éthiopien de 1,79 m pour 81 kg, est soupçonné d'avoir bénéficié de favoritisme pour participer aux Jeux olympiques.

Sur les images de l'épreuve de qualification aux 100 mètres nage libre, la performance de Robel Habte prête à sourire : le nageur réalise un temps de 1 minutes 4 secondes, bien loin des 48,58 secondes nécessaires à une qualification pour le tour suivant. Mais en Éthiopie, les médias ont rapidement rappelé que Robel Habte n'est autre que le fils de Kiros Habte, président de la fédération éthiopienne de natation, ce qui soulève la question d'un passe-droit au sein de sa sélection.

Les habitants éthiopiens ont immédiatement réagi sur les réseaux sociaux : "Robel est le symbole du racisme, du favoritisme et de l'incompétence que nous sommes en train de combattre", juge Lina T., une habitante d'Addis Abeba sur son compte Twitter, faisant référence au mouvement de contestation antigouvernementale violemment réprimé ces dernières semaines.

À lire aussi
La candidature de Rio 2016 a été retenue le 2 octobre 2009 Jeux Olympiques
JO Rio 2016 : les soupçons de corruption se précisent

Une habitante de la capitale s'est aussi indignée sur Facebook : "C'est ok de finir dernier, quelqu'un doit l'être, mais ce n'est pas ok d'humilier une nation en participant à une compétition sans aucune compétence. C'est triste d'avoir autant de Robel dans le système, il est temps de se rendre compte des raisons pour lesquelles les gens sont aussi remontés et frustrés". Interviewé à ce sujet par la radio gouvernementale Fana, Kiros Habte a déclaré : "Nous ne visions aucun résultat, nous avons simplement voulu participer, c'est tout".

L'épisode de "Robel la baleine" rappelle malgré tout la belle histoire d'Eric Moussambani, nageur Guinéen qui ne savait à peine nager lors de sa participation aux Jeux olympiques de Sydney en 2000.

>
eric moussambani commentaires francais
La rédaction vous recommande
Lire la suite
JO Rio 2016 Jeux Olympiques Natation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784404207
VIDÉO - JO Rio 2016 : un nageur éthiopien fait le buzz mais s'attire les foudres de son pays
VIDÉO - JO Rio 2016 : un nageur éthiopien fait le buzz mais s'attire les foudres de son pays
La contre-performance du nageur éthiopien alimente la polémique sur les réseaux sociaux en Éthiopie, où le nageur est soupçonné d'avoir bénéficié de favoritisme pour participer aux Jeux de Rio.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/video-jo-rio-2016-un-nageur-ethiopien-fait-le-buzz-mais-s-attire-les-foudres-de-son-pays-7784404207
2016-08-11 17:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JFq-JlXoNrKflOD-Pg5yyw/330v220-2/online/image/2016/0811/7784405091_un-athlete-ethiopien-provoque-la-colere-de-son-pays.jpg