2 min de lecture Vidéo

Vendée Globe 2020 : Sorel en tête, Beyou rentre aux Sables-d'Olonne

VIDÉO - Maxime Sorel pointait en tête de la flotte mercredi 11 novembre au matin, alors que Jérémie Beyou, l'un des favoris, a percuté un objet flottant non identifié.

>
Les conditions sont rudes pour Maxime Sorel et les autres skippers Crédit Image : Maxime Sorel | Crédit Média : Maxime Sorel pour RTL | Date :
fred veille
Frédéric Veille édité par Gregory Fortune

Mercredi 11 novembre, c’est Maxime Sorel, skipper de "V and B Mayenne", qui était en tête du Vendée Globe, suivi à plus de 18 milles par Benjamin Dutreux sur "Omnia Water Family". Jean Le Cam, sur "Yes we Cam", complète le podium. Ce trio a dû comme les autres affronter des conditions rudes avec des rafales à plus de 40 nœuds

Parmi eux, Kévin Escoffier sur "PRB" a dû faire face à une importante voie d’eau. En cause ? Une vanne d’évacuation d’eau dans le puits de foil qui aurait cédé. "Forcément, c’est facile à gérer quand il y a 5 nœuds de vent, mais pas quand il y a 40 nœuds. Il faut que je tienne le coup avant de virer et je pourrais réparer ça".

Autre coup dur, et non des moindres : Jérémie Beyou, grand favori de cette 9e édition a percuté un objet flottant non identifié (Ofni). Résultat, un des safrans est endommagé. Le skipper de "Charal" prévoyait de réparer quand les conditions météo le permettront. Il a finalement décidé de faire demi-tour et de rentrer aux Sables-d'Olonne.

Tripon poursuit sa route

Armel Tripon a quant à lui décidé de mettre le cap sur les côtes espagnoles. Le skipper de "L’Occitane en Provence" a subi la casse du hook dans la nuit. "La voile est tombée à bord mais elle est récupérable, il y a des travaux à faire", explique la direction de course. Il a été envisagé dans un premier temps qu'il se rapproche de La Corogne afin de se mettre au mouillage et de réparer seul, à proximité des côtes. Mais il poursuit sa route.

À lire aussi
voile
Kévin Escoffier rejoint Armel le Cléac’h sur le futur Maxi trimaran Banque Populaire XI

Deux femmes ont par contre joué la prudence pour éviter cette forte dépression. Isabelle Joschke la navigatrice de "Macsf", a préféré virer de bord vers les côtes espagnoles afin d’éviter le gros de la dépression. Même option pour Alexia Barrier à bord de "4myPlanet", " parce que le front me faisait flipper. C’est un peu la guerre, j’ai 30 à 35 nœuds de vent, 2 à 3 mètres de creux".

Seule bonne nouvelle de la nuit passée, Fabrice Amedeo a pu reprendre la mer à la barre de "Newrest - Art et Fenêtres" après avoir passé deux jours et demi à réparer une fissure de 6 cm sur le mât, et à changer le hook. Il pointait à 570 milles du leader à 5 heures du matin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Vendée Globe Voile
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants