1 min de lecture Voile

Transat Concarneau - Saint-Barthélémy : victoire de Palmieri et Villion

Contre toute attente, mais grâce à des options stratégiques payantes, le duo franco-suisse a, au nez et à la barbe des favoris, remporté la 15e édition et battu le record de cette transat en double.

>
L'arrivée des vainqueurs de la Transat en double Crédit Image : Alexis Courcoux | Crédit Média : Frédéric Veille | Date :
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

A bord de leur Figaro 3 "Team Work", Nils Palmieri et Julien Villion ont, lundi 31 mai à 0h08 heure française, coupé en vainqueur la ligne d’arrivée de la 15e édition de la Transat en double Concarneau - Saint-Barthélémy après 18 jours, 5 heures et 8 minutes de mer.


Une performance XXL pour les deux skippers quasi inconnus du grand public puisqu’ils battent le record de l’épreuve jusque-là détenu par Thomas Ruyant et Adrien Hardy, qui en 2018 s’étaient imposés en 18 jours, 11 heures, 48 minutes et 22 secondes.

Pour sa deuxième saison en classe Figaro, Nils Palmieri remporte donc sa première transatlantique. Le navigateur suisse de 34 ans, qui avait terminé 5e de la Transat Jacques Vabre 2015, était associé sur cette course en double à Julien Villion, 33 ans, double vainqueur du Tour de France à la voile 2012-2013.

Nils Palmieri et Julien Villion a l’arrivée au ponton
Nils Palmieri et Julien Villion a l’arrivée au ponton Crédit : Frédéric Veille

C’est le choix d’un routage Nord décidé au milieu de l’Atlantique qui a permis aux deux hommes de prendre de l’avance et de ravir la tête de la flotte aux favoris à trois jours de l’arrivée.

À lire aussi
Vendée Globe
Vendée Globe : "C'est l'enfer mais on en sort", témoigne Sébastien Destremau

"Très fatigué mais tellement heureux d’être arrivé", a lancé Nils Palmieri,  les yeux rougis, à son arrivée au ponton dans le port de Gustavia, où les deux héros ont été accueillis par plus de 500 spectateurs. 

"Nous n’avons rien lâché, les trois ou quatre dernières journées furent horribles, on pensait ne pas arriver jusqu’au bout car à tout moment on pouvait se faire piéger", a ajouté Julien Villion, soulignant "l’accueil de malade ici à Saint-Barth".


Par le passé, cette Transat en double a sacré des skippers devenus aujourd’hui des stars de la course au large comme Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam, Kito de Pavant, Armel Le Cléac’h, Charlie Dalin, Paul Meilhat ou encore Thomas Ruyant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants