1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Transat Concarneau - Saint-Barthélémy : incertitude totale pour la victoire
2 min de lecture

Transat Concarneau - Saint-Barthélémy : incertitude totale pour la victoire

ÉCLAIRAGE - Avec une une quinzaine de favoris pour la victoire finale, prédire quel duo remportera cette 15e édition s’apparente à une mission impossible.

Les Figaro 3 dans le port de Concarneau
Les Figaro 3 dans le port de Concarneau
Crédit : Alexis Courcoux
fred veille
Frédéric Veille
Journaliste

18 duos et donc 36 skippers vont s’élancer dimanche 9 mai (15h) à l’assaut de l’Atlantique pour 3.980 milles théoriques à parcourir (6.405 km) pour une transatlantique très indécise. Car des côtes bretonnes jusqu’à Saint-Barthélemy, en passant par le golfe de Gascogne et les Canaries, les équipages vont devoir dompter les éléments mais aussi leur nouvelle monture, le Figaro 3 à foils

Or, "c'est un bateau qui n’a jamais fait plus de cinq nuits en mer en cours", rappelle Francis Le Goff, le directeur de course. Mais les duos sont rôdés et se sont préparés depuis près de deux ans pour cette première qui s’annonce savoureuse : personne ne peut dire qui franchira la ligne d’arrivée en vainqueur fin mai à Saint-Barthélémy. 

"Des favoris, il n’y en a pas un ou deux mais 15", s'enthousiasme Francis Le Goff, qui rappelle que le record à battre date de l’édition 2018 : Adrien Hardy et Thomas Ruyant avaient effectué la traversée en 18 jours, 11 heures et 48 minutes.

Fabien Delahaye seul ancien vainqueur en lice

Pour cette 15e édition, quelques duos semblent toutefois mieux armés, à commencer par Fabien Delahaye et Anthony Marchand ("Groupe Gilbert"). Le premier est l’unique ex-vainqueur en lice cette année - succès en 2010 avec Armel Le Cléac’h - et les deux comptent six participations au total à cette transat en double. 

À lire aussi

Fabien compte également à son palmarès une Transat Jacques Vabre (2013), une Volvo Ocean Race (2018), Anthony deux podiums à la Solitaire du Figaro. L’optimisme est donc au rendez-vous dixit Fabien : "Nous avons pas mal progressé ces deux dernières années, donc nous sommes plutôt confiants".

Fabien Delahaye unique vainqueur au départ
Fabien Delahaye unique vainqueur au départ
Crédit : Gilbert34Sailing

Nous sommes là pour la gagne

Yann Eliès

Mais il faudra aussi compter sur le duo Martin Le Pape-Yann Eliès ("Gardons la vue"), ce dernier ne s’en cachant pas : "Nous sommes là pour la gagne". "Si les autres nous classent parmi les favoris, c’est qu’il y a une part de vérité, s’amuse pour sa part Martin. On a démontré qu’on était compétitifs mais on reste lucides : nous savons qu’il y a de nombreux paramètres qui vont influencer le résultat".
Dans la catégorie des favoris, on peut ajouter les deux duos du "Team CMB Bretagne", Tom Laperche-Loïs Berrehar et Élodie Bonafous-Corentin Horeau. Il y a également l’expérimenté Alexis Loison, qui tente l’aventure avec le jeune Guillaume Pirouelle ("Région Normandie"). Il conviendra aussi de surveiller le duo Gildas Mahé-Tom Dolan ("Breizh Cola") et l’équipage Pierre Leboucher-Thomas Rouxel ("Guyot Environnement - Ruban Rose"). 

"C’est ma huitième transat en double et ma troisième avec Miguel Danet, souligne de son côté Éric Péron ("L’égoïste - Cantina Saint Barth"). Et comme il est de Saint-Barth, l’accueil est toujours formidable à l’arrivée". Les 18 équipages quitteront les pontons du quai Carnot de Concarneau dimanche matin, couperont la ligne de départ à 15h et devraient mettre moins d’une vingtaine de jours pour rallier les Antilles.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/