2 min de lecture Cyclisme

Tour de France : "On rêve d'attaques, on rêve d'offensives", confie Christian Prudhomme

INVITÉ RTL - Christian Pruhomme, patron du Tour de France revient sur les enjeux de La Grande Boucle cette année.

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Tour de France : "On rêve d'attaques, on rêve d'offensives", confie Christian Prudhomme Crédit Image : THIERRY ROGE / BELGA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier édité par William Vuillez

Le grand départ du Tour de France est donné à Bruxelles ce samedi. Bruxelles, car la Belgique est un pays amoureux du vélo et parce que lorsqu’on pense au maillot jaune, on pense forcément, à Eddy Merckx. "2019, c'est le centenaire du maillot jaune et le coureur qui symbolise le mieux le maillot jaune, c'est Eddy Merckx. C'est le coureur qui l'a le plus souvent porté : 111 fois au court de sa carrière brillantissime où il a gagné 5 fois le Tour de France", explique Christian Prudhomme.

La ferveur n'a pas changé en Belgique. Jeudi lors de la présentation des coureurs, le champion a été ovationné sur la Grand-Place, "comme il l'avait été 50 ans plus tôt après sa première victoire sur le Tour de France", poursuit le patron du Tour.

Cette année, avec l'absence de Chris Froome, quadruple vainqueur et de Tom Dumoulin, deuxième l'an dernier, la victoire finale sur les champs pourrait se jouer entre deux coureurs de l'équipe INEOS, Geraint Thomas, vainqueur l'an dernier et le jeune colombien Egan Bernal. "Bernal est un grimpeur d'exception, il a un talent fou sur le vélo donc évidemment tout le monde l'attend", explique Prudhomme.

Aux Français d'en profiter

Pour le patron du Tour, l'absence de Froome "va peut-être distiller dans un coin de la tête des autres coureurs, notamment des Français, Pinot, Bardet davantage d'ambitions en se disant que la porte s'était ouverte et qu'il fallait en profiter". Christian Prudhomme a rappelé au coureurs du Tour, lors de son briefing jeudi qu'Eddy Merckx "était adulé pour les émotions qu'il transmettait".

À lire aussi
Le peloton du Tour de France en juillet 2016 à Saint-Marie-du-Mont cyclisme
Tour de France 2020 : ce qu'il faut retenir du parcours

"On rêve d'attaques, on rêve d'offensives. Pour gagner le Tour et bousculer l'équipe INEOS, ex Sky, de toute façon, le salut ne passe que par l'offensive", a-t-il rappelé. Pour Christian Prudhomme, "Les Français arrivent à maturité. Il y a Bardet et Pinot pour le général, mais nous avons la chance d'avoir en France, le numéro 1 mondial du cyclisme : Julian Alaphilippe. Dans un autre registre, je pense qu'on entendra aussi parler de lui, pour le maillot jaune de la première semaine", espère-t-il.
"Ce que nous souhaitions, parce que c'est le centenaire du maillot jaune, c'est aller très haut. C'est pour çà que pour la première fois dans l'histoire du Tour de France, il y aura 3 arrivées à plus de 2.000 mètres. On sait aussi qu'au delà de cette altitude, les performances des coureurs sont différentes", explique le directeur du Tour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme Tour de France Chris Froome
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants