1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2021 : combien gagnent les coureurs ?
2 min de lecture

Tour de France 2021 : combien gagnent les coureurs ?

Lors du Tour de France, absolument chaque étape vaut son pesant d'or. Les sprints intermédiaires, les côtes de 4e catégorie, le dossard rouge, tout est bon à prendre pour les équipes.

Le peloton du Tour de France sur les Champs-Élysées le 20 septembre 2020
Le peloton du Tour de France sur les Champs-Élysées le 20 septembre 2020
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Antoine Bchini

Le Tour de France 2021 s'est conclu ce dimanche 18 juillet sur les Champs-Élysées par la victoire finale du Slovène Tadej Pogacar au classement général. Une victoire qui rapporte gros à son équipe, UAE Team Emirates. Un maillot jaune sur le Tour rapporte chaque jour des bonus financiers à l'équipe porteuse, et un grand prix pour le vainqueur final.

Sur les 23 équipes engagées, c'est la formation émiratie qui a empoché le plus d'argent de la part d'ASO, avec un chèque de 620.000 euros pour l'ensemble de l'équipe. Sur cette somme, 500.000 ont été rapportés par le vainqueur Tadej Pogacar pour avoir remporté le classement général. Le leader du Tour engrange chaque jour 500 euros de prime pour son équipe

Les autres maillots distinctifs sont aussi récompensés à hauteur de 250 euros par jour. Au total, c'est plus de 2,3 millions d'euros qui sont distribués sur les trois semaines de course.

Récompenses par maillot

Les maillots et le dossard distinctifs sont ce qui rapporte le plus aux équipes du Tour. En plus des 500 euros quotidien, le maillot jaune offre les 500.000 euros de la victoire finale. Les 20 premiers au bout de ses trois semaines reçoivent un chèque, qui dégraisse très vite. Si le 5e gagne 50.000 euros, le 6e n'en perçoit que 23.000, pour rapidement tomber à 7.600 euros pour le 8e du général.

À lire aussi

Pour le classement de la montagne, du meilleur sprinteur, ramener cette tunique à Paris équivaut à 25.000 euros. Seuls les huit premiers de ces classements par points bénéficient de ces primes.

Le maillot blanc de meilleur jeune rapporte un peu moins. Seuls les quatre premiers sont dotés d'une récompense, de 20.000 pour le premier à 5.000 pour celui qui finit au pied du podium. La meilleure équipe de l'épreuve, distinguée par des dossards jaunes, empoche 50.000 euros, et 20.000 euros pour le super-combatif du Tour.

Récompenses dans une étape

Tous les enjeux valent le coup. Pour certaines équipes, l’échappé, en plus d'être un moyen de se montrer, est aussi un moyen de se financer. Les trois premiers à passer un sprint intermédiaire, en plus des points pour le maillot vert, donne un bonus de 1.500, 1.000 et 500 euros. Le plus combatif du jour obtient un chèque de 2.000 euros pour le dossard rouge, et la meilleure équipe du jour, 2.800 euros.

Pour les cols, la distribution est assez simple. Plus le col est difficile, plus il rapporte. Ainsi, un col de 4e catégorie rapportera 200 euros à celui qui le passe en tête. Pour un col de 3e catégorie, c'est 300 euros pour le premier au sommet. Les cols de 2e catégorie récompensent deux coureurs, de 500 et 250 euros. Enfin, 3 coureurs glanent un bonus financier pour les cols de 1ere et hors catégorie. 600, 400 et 150 pour les 1e catégorie et 800, 450 et 300 pour un hors-catégorie.

Enfin, le classement de l'étape est le plus lucratif. Le vainqueur rapporte 11.000 euros à son équipe, le double du deuxième. Les 20 premiers de l'étape touchent de l'argent, mais entre la 5e place (830 euros) et la  20e place (300 euros), les différences sont faibles.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/