3 min de lecture Cyclisme

Tour de France 2019 : les 7 étapes à ne pas manquer

ÉCLAIRAGE - Cinq arrivées au sommet (Planche des Belles Filles, Tourmalet, Foix, Tignes et Val Thorens), la trilogie Vars, Izoard, Galibier au-dessus de 2.000 mètres et un contre-la-montre individuel de 27 km sont notamment au programme.

Le col du Tourmalet en juillet 2009
Le col du Tourmalet en juillet 2009 Crédit : AFP/P.Hertzog
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
et AFP

C'est déjà le coup d'envoi de la prochaine saison de cyclisme : la carte officielle du Tour de France 2019, qui s'élancera le samedi 6 juillet de Bruxelles et fêtera le centenaire de l'emblématique maillot jaune, a été dévoilée jeudi 25 octobre à Paris par son directeur Christian Prudhomme. 

Cette 106e Grande Boucle cycliste tutoiera les sommets : le parcours prévoit cinq arrivées au sommet, dont trois à plus de 2.000 mètres d'altitude, et trente cols classés. Dans le détail, une se situe dans les Vosges, à La Planche des Belles Filles, deux dans les Pyrénées, au Tourmalet et à Foix, deux dans les Alpes, à Tignes et Val Thorens. 

L'étape Embrun - Valloire, revisite, elle, les grands classiques pour marquer l'entrée dans les Alpes. Vars, Izoard et Galibier, trois cols au-dessus de 2.000 mètres sont à franchir. Autre tournant attendu de la course, le contre-la-montre individuel de Pau. Présentation.

À lire aussi
Le Belge Philippe Gilbert, lors de Paris-Roubaix le 14 avril 2019 cyclisme
Paris-Roubaix : le Belge Philippe Gilbert s'impose dans "l'Enfer du Nord"

6e étape : Mulhouse - La Planche des Belles Filles

11 juillet. Première arrivée au sommet et premiers écarts prévisibles entre favoris. Pour la quatrième arrivée depuis 2012 dans la station de la Haute-Saône, le Tour va plus haut. "Il emprunte cette fois la route aménagée pour que la caravane fasse demi-tour", explique son directeur Christian Prudhomme. "Soit un kilomètre supplémentaire à 9,5 % de moyenne mais, en réalité, avec un mur à 20 %".  

13e étape : contre-la-montre Pau - Pau

19 juillet. Le seul "chrono" individuel de cette édition est tracé en boucle sur 27 kilomètres autour de la cité du Béarn. "Il est vallonné, à peu près 400 m de dénivelé, avec une pente à 7 % sur plusieurs kilomètres", décrit le directeur de course Thierry Gouvenou. "Mais il est moins dur que celui du Pays Basque en juillet dernier".  

14e étape : Tarbes - Tourmalet

20 juillet. Honneur au Tourmalet, le col le plus souvent emprunté par le Tour de France depuis la première en 1910. Le format de l'étape est court (117 km) et privilégie l'ascension terminale, abordée par le versant de Barèges (19 km à 7,4 km). En 2010, Andy Schleck et Alberto Contador n'avaient pu se départager dans le brouillard.  

15e étape : Limoux - Foix Prat d'Albis

21 juillet. Le dernier acte pyrénéen réunit les éléments d'un grand spectacle. La visite des châteaux cathares, avec le passage au pied du "pog" de Montségur à jamais marqué par le bûcher de 1244, se poursuit par le sauvage port de Lers et le raide mur de Péguère. Avant la montée inédite du Prat d'Albis (11,8 km à 6,9 %) au-dessus de Foix.  

18e étape Embrun - Valloire

25 juillet. Les grands classiques sont revisités pour marquer l'entrée dans les Alpes. Vars, Izoard et Galibier, trois cols au-dessus de 2.000 mètres - une première depuis 2011 - sont à franchir avant l'arrivée jugée en descente à Valloire, où Eddy Merckx avait gagné l'unique étape arrivant dans la station.  

19e étape : Saint-Jean-de-Maurienne - Tignes

26 juillet. Place à l'Iseran, le col le plus haut de cette édition à l'altitude de 2770 mètres. L'ascension par le versant de la Haute-Maurienne (12,9 km à partir de Bonneval) conduit à la descente vers Val d'Isère et la montée finale (7,4 km à 7 %) qui commence en-dessous du barrage de Tignes.  

20e étape : Albertville - Val Thorens

27 juillet. Le parcours, comme la veille, est ramassé. Deux descentes piégeuses précèdent l'interminable ascension finale (33,4 km) en direction de Val Thorens, qui accueille le Tour pour la deuxième fois 25 ans après le succès du Colombien "Cacaito" Rodriguez. L'arrivée est la troisième plus haute dans l'histoire du Tour.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme Tour de France Chris Froome
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795321209
Tour de France 2019 : les 7 étapes à ne pas manquer
Tour de France 2019 : les 7 étapes à ne pas manquer
ÉCLAIRAGE - Cinq arrivées au sommet (Planche des Belles Filles, Tourmalet, Foix, Tignes et Val Thorens), la trilogie Vars, Izoard, Galibier au-dessus de 2.000 mètres et un contre-la-montre individuel de 27 km sont notamment au programme.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/tour-de-france-2019-les-7-etapes-a-ne-pas-manquer-7795321209
2018-10-25 12:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qSMslpR1siXy2RnUyUZRFA/330v220-2/online/image/2015/0713/7779086766_le-col-du-tourmalet-et-ses-17-1-km-de-montee-sont-au-programme-de-la-11e-etape-mercredi-15-juillet-2015.jpg