1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Sport automobile : décès de Jean-Pierre Jaussaud à l'âge de 84 ans
1 min de lecture

Sport automobile : décès de Jean-Pierre Jaussaud à l'âge de 84 ans

Né à Caen le 3 juin 1937, le pilote français avait signé deux victoires aux 24 Heures du Mans, en 1978 et 1980.

Jean-Pierre Jaussaud en juin 2018
Jean-Pierre Jaussaud en juin 2018
Crédit : RTL
Gregory Fortune
Journaliste

RTL était allé à sa rencontre il y a trois ans, en juin 2018, à l'occasion du retour d'Alpine aux 24 Heures du Mans. Jean-Pierre Jaussaud, vainqueur de l'édition 1978 de la célèbre course automobile avec Didier Pironi puis de l'édition 198 avec Jean Rondeau, est décédé à l'âge de 84 ans, a-t-on appris jeudi 22 juillet 2021.

À l'époque, épuisé et déshydraté, Didier Pironi s’évanouira même avant de rejoindre le podium où l’attendait un Jean-Pierre Jaussaud en larmes lorsque la Marseillaise fut entonnée par les milliers de spectateurs présents. Cette victoire fut acquise grâce à toute une équipe et à ses deux héros, qui se retrouvèrent quelques jours tard sur les Champs-Élysées pour défiler au volant de leur bolide.

Né à Caen le 3 juin 1937, Jean-Pierre Jaussaud avait rejoint l’équipe Matra en 1965 et disputé l’année suivante ses premières 24 Heures. Après deux abandons en 1966 puis 1967, il ne revient dans la Sarthe qu’en 1973, toujours avec Matra. Cette année-là, il signe son premier podium, avec une 3e place partagée avec Jean-Pierre Jabouille. Une performance qu’il réédite en 1975, associé à l’Australien Vern Schuppan sur Gulf Mirage. 

Succès pour ses retrouvailles avec Rondeau

En 1976, Jean-Pierre Jaussaud accompagne les débuts d’un autre constructeur français aux 24 Heures, le Manceau Jean Rondeau et ses prototypes Inaltéra, avant de rejoindre Renault-Alpine en 1977. Deux ans plus tard, Jean-Pierre Jaussaud retrouve Jean Rondeau, dont il est le coéquipier sur la M379 B n°16. 

À lire aussi

Dans des conditions météo difficiles, le duo français sort vainqueur d’un long duel avec la Porsche de Jacky Ickx et Reinhold Joest. Jean-Pierre Jaussaud signe sa deuxième victoire mancelle, non sans une ultime frayeur à 45 minutes du drapeau à damier : alors qu’il est en tête, son moteur cale à la suite d’un tête-à-queue sur piste mouillée, et ne repart qu’au troisième coup de démarreur.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/